Les deux paires mauriciennes, Maïta Bassy/Heidy Durhone-Bauda et Vanessa Chellumben/Angélique Ramdoss ont été battues hier après-midi lors de la Continental Cup par le Rwanda en deux manches. L’opposition était beaucoup trop forte pour les protégées de Reza Itoola, qui seront opposées aujourd’hui au Nigeria pour la troisième place. Les Rwandaises en découdront avec l’Égypte pour une qualification directe pour les Jeux Olympiques de Rio (Brésil).
Rien n’est encore perdu pour la sélection féminine dans cette compétition mais elles devront impérativement l’emporter face aux joueuses du pays hôte aujourd’hui pour espérer disputer un autre tournoi de qualification pour Rio. En effet, le vainqueur de la Continental Cup est directement qualifié pour les Olympiades tandis que le runner-up et le troisième de la compétition auront à prendre part à un autre tournoi, réunissant des nations venant des quatre coins du monde pour tenter de se qualifier. Pour pouvoir y prendre part, nos compatriotes devront sortir le grand jeu contre les Nigérianes, qui les avaient dominées en phase de groupe.
C’est par ailleurs jeudi dernier que nos compatriotes sont entrées dans le vif du sujet lors de la première journée de la phase de groupe, en enregistrant une victoire et une défaite. Le matin, elles ont pris la mesure des Ghanéennes, 2 manches à 1. Opposée à l’équipe de Ghana B, Maurice A, composée de Chellumben et Ramdoss, l’a emportée 21-12, 21-10 avant que Maurice B (Bassy/Durhone-Bauda) ne s’incline en trois manches, 15-21, 21-16 et 11-15. Au golden match, Maurice A a fait la différence en dominant Ghana A, 21-15 et 21-18. Toutefois, face aux Nigérianes, Maurice A a dû courber l’échine, s’inclinant contre l’équipe B, 12-21 et 19-21 alors que Nigeria A a facilement disposé de Maurice B, 21-16 et 21-11.
Elles ont bouclé leur campagne du tour préliminaire (Groupe A) face à la République de Sierra Leone et à la Gambie. Face à Sierra Leone B, Chellumben et Ramdoss ont fait la différence deux sets à un, 21-18, 12-21 et 17-15 tandis qu’Heidy Durhone-Bauda et Maïta Bassy se sont imposées en deux sets, 21-17 et 22-20. Elles ont également facilement pris la mesure des Gambiennes, 2 sets à rien. Vanessa Chellumben et Angélique Ramdoss se sont imposées 2 à 1 (21-8, 16-21 et 15-9) tout comme l’équipe B de Maurice, qui a également dû s’employer en trois manches (2-1), 21-14, 18-21 et 15-13. Mais le Rwanda a été un os beaucoup trop dur pour les Mauriciennes qui n’ont pas été en mesure de rivaliser avec elles dans le carré d’as.
L’équipe A s’est inclinée sur le score de 15-21 et 9-21 alors que Maïta Bassy et Heidy Durhone-Bauda (B) n’ont pas existé, s’inclinant 5-21 et 11-21. Dans l’autre demi-finale, le Nigeria, premier de la poule A, était opposé à l’Égypte, deuxième de la poule B. Et contre toute attente, ce sont les Égyptiennes qui ont obtenu leur ticket pour la finale (1-2). Maurice devra donner le maximum pour récupérer cette troisième place mais le Nigeria, devant son public, partira avec la faveur des pronostics pour remporter la médaille de bronze. En cas de défaite, nos compatriotes ne pourront plus se permettre de rêver de Rio. À elles de se surpasser pour pouvoir prétendre à ce tournoi de qualification.