La Confédération africaine de volley-ball a tranché. Toutes les compétitions de beach-volley comptant pour la Continental Cup et qualificatives pour le dernier tour en vue des Jeux Olympiques de Tokyo ont été reportées jusqu’à nouvel ordre. Cette décision a été prise en raison de l’épidémie de Covid-19 qui sévit actuellement à travers le monde.

Jusqu’ici, trois des huit phases qualificatives ont pu être disputées. Au niveau féminin, la compétition en poules C et D a été complétée et a ainsi permis respectivement au Nigeria et à la Zambie, et à l’Égypte et au Mozambique d’obtenir leur visa pour la dernière phase initialement prévue en juin et qui sera sans doute reportée.

De leur côté, les paires mauriciennes s’apprêtaient à se rendre en Sierra Leone pour disputer le tournoi qualificatif au niveau du groupe A, quand les premiers cas ont été recensés dans l’île.

Les beach-volleyeuses mauriciennes devaient affronter les représentantes du pays hôte, de Côte d’Ivoire, de Gambie et du Ghana. Elles avaient un coup intéressant à jouer, vu leur statut de n°1 au niveau continental. Pour rappel, elles avaient acquis leur qualification pour ce deuxième tour, après avoir disposé des Seychelles en décembre de l’année dernière. Quant au tournoi qualificatif au niveau du groupe D, il était prévu qu’il se déroule au Rwanda.