Maurice aura un titre à défendre en beach volley féminin dans le cadre des Jeux d’Afrique. Si la paire Natacha Rigobert-Élodie Li Yuk Lo avait fait sensation il y a quatre ans à Maputo, celle composée de Stéphanie Louise et de Rachel Christine aura un redoutable défi à relever dans une quinzaine de jours au Congo-Brazzaville.
Suite au forfait de Nathalie Letendrie et Crystelle Parsooramen, qui n’ont pu se libérer de leurs obligations professionnelles, le tandem Louise-Christine a donc dû être constitué au niveau féminin. Du côté masculin, Gilbert Alfred et Éric Louise, médaillés d’argent lors du tournoi de démonstration tenu lors des derniers Jeux des îles, ont été sollicités.
Les deux paires se sont entraînées à un rythme régulier de quatre fois par semaine à Flic-en-Flac et seront en action demain lors du festival intervillages du Sud à La Cambuse. Lors de l’échéance continentale, elles seront accompagnées de Rodney Castel (chef de délégation) et Reza Itoola (superviseur technique au niveau de la Confédération africaine de volley-ball).
Par ailleurs, s’il n’y avait que les paires réunionnaises au niveau féminin au tournoi de démonstration lors des JIOI, la participation a été beaucoup plus intéressante en masculin. Quatorze terrains avaient d’ailleurs été aménagés sur la plage de Boucan-Canot à Saint-Gilles et la palme est finalement revenue à la paire réunionnaise constituée de Maxime Guermeur et Fabien Vergoz. En finale, elle a disposé du duo Gilbert Alfred-Éric Louise sur le score de 21-18.
Une autre paire mauricienne, à savoir celle composée de Stéphane Moonisamy et d’Olivier Alfred, était également en action. Toutefois, son parcours s’était achevé en quarts de finale.