Ce sera vendredi que sera effectué le tirage au sort du tournoi de beach volley dans le cadre des Jeux Olympiques de Londres. Il coïncidera avec la tenue du tournoi Grand Slam dont le coup d’envoi est prévu aujourd’hui à Klagenfurt en Autriche. Lors de ce tournoi, la paire mauricienne Natacha Rigobert-Élodie Li Yuk affrontait en début d’après-midi les Américaines Emily Day et Heather Hughes.
Engagées dans la poule qualificative, les Mauriciennes tenteront de réaliser une meilleure prestation que lors des tournois de Rome, de Gstaad et de Berlin au cours desquels elles avaient été éliminées d’entrée. Toutefois, la partie ne s’annonçait pas aisée face à des Américaines deuxièmes du championnat NORCECA au Mexique et neuvièmes lors du Seoul Challenger cette année. Notons que Day et Hughes n’avaient également pu se retrouver au tour final lors des tournois de Gstaad et de Berlin.
Concernant le tournoi olympique qui se déroulera du 28 juillet au 9 août au Horse Guards Parade à Londres, 24 paires seront concernées du côté féminin. Elles seront réparties en six poules de quatre, et les deux premières de chaque poule de même que les deux meilleures troisièmes obtiendront une qualification pour le premier tour qui se déroulera alors sur élimination directe. Les quatre autres paires ayant terminé à la troisième place disputeront les play-offs pour les deux autres places qualificatives.
Il est à noter que 16 paires ont décroché leur visa pour Londres suite à leur classement mondial. Elles se retrouveront ainsi avec les lauréats des tournois continentaux et les deux meilleurs de la Coupe du Monde tenue en Russie, et une équipe du pays hôte. Deux paires d’un même pays ne peuvent se trouver dans la même poule. Reste que les favorites à la consécration demeurent les Américaines, les Brésiliennes et la paire chinoise Zhang Xi-Xue.
Les paires en action seront donc Larissa-Juliana (Brésil), Zhang Xi-Xue (Chine), May-Treanor-Walsh (Etats-Unis), Ketty-Ross (Etats-Unis), Talita-Antonelli (Brésil), Cicolari-Menegatti (Italie), Van Iersel-Keizer (Hollande), Goller-Ludwig (Allemagne), Kuhn-Zumkehr (Suisse), Holtwick-Semmier (Allemagne), Slukova-Kolocova (République Tchèque), Liliana-Baquerizo (Espagne), D. Schwaiger-S. Schwaiger (Autriche), Palmer-Bawden (Australie) et Klapidova-Hajeckova (République Tchèque) au classement mondial ; Mullin-Dampney (Grande-Bretagne) pour le pays hôte ; Arvanti-Tsvartsiani (Grèce), Rigobert-Li Yuk Lo (Maurice), Zonta-Gallay (Argentine), Lessard-Martin (Canada), Cook-Hinchley (Australie) et Ukolova-Khomyakova (Russie) comme vainqueurs des tournois continentaux ; Meppelink-Van Gestel (Hollande) et Vasina-Vazakova (Russie) en tant que qualifiés lors de la Coupe du Monde.