La compétition de beach volley de ces 10es Jeux d’Afrique a débuté hier à l’Arena Costa dol Sol et la paire mauricienne composée de Natacha Rigobert et Élodie Li Yuk Lo a réussi un sans-faute en deux rencontres pour se retrouver aujourd’hui en quarts de finale. Quant à Pascal Ava et David Carcasse, ils ont été battus par la paire venant du Ghana (2-0).
Cette première compétition de beach volley, une première aux Jeux d’Afrique, a réuni 12 équipes en masculin et 11 chez les dames. La formule choisie a été la double élimination, à savoir qu’il faut être battu deux fois pour être éliminé du tournoi.
Lors de leur première rencontre, Rigobert et Li Yuk Lo ont battu le Congo en deux sets 21-15 et 21-9. Face à la paire du Kenya, tête de série n°2 du tournoi, elles ont fait forte impression en dominant l’adversaire en deux sets 21-16 et 21-13. Elles ont même reçu les félicitations du président de la Confédération africaine de volley-ball, l’Égyptien Amr Elwani.
Aujourd’hui, à 13h00 (heure de Maurice), elles devaient croiser le fer avec la paire mozambicaine, qui les avait battues en juillet dernier en finale lors du tournoi qualificatif aux Jeux olympiques.
« On a bien débuté la compétition tout en lançant un message à nos adversaires », a déclaré Natacha Rigobert. J’ai hâte de rencontrer le Mozambique. Nous ferons tout pour effacer notre défaite de la dernière fois. On est dans de bonnes dispositions et on compte sur le soutien moral des Mauriciens, même sils sont loin. »
Chez les hommes, la paire mauricienne a eu fort à faire face à la paire du Ghana en s’inclinant 21-8 et 21-13. Aujourd’hui, elle devra se rattraper face au Mozambique pour avoir le droit de continuer son chemin, sinon, ce sera la porte de sortie.