Comme attendu, la paire constituée de Prisca Seerungen et d’Heidy Bauda n’a pu soutenir la comparaison lors des premières rencontres disputées dans le cadre de la FIVB World Cup en beach volley. Au complexe sportif Campinas à Sao Paulo au Brésil hier, les représentantes du continent africain ont tour à tour subi deux lourdes défaites face aux Brésiliennes Maria Antonelli et Taita Da Rocha Antures (6-21 et 4-21) et aux Tchèques Kristyna Kolocova et Marketa Slukova (4-21 et 1-21).
Autant dire que la marche était beaucoup trop haute pour les joueuses mauriciennes, engagées dans la poule A, et qui en sont à leur première expérience à un tel niveau de la compétition. La confrontation avec des Brésiliennes au palmarès éloquent et qui ont évolué de concert depuis de longues années n’a duré que 23 minutes. Quant au débat face aux Tchèques, il a été encore plus expéditif, soit rien que 19 minutes. Virtuellement éliminées de la course aux demi-finales, Prisca Seerungen et Heidy Bauda tenteront de faire meilleure figure face aux Canadiennes Heather Bansley et Elizabeth Maloney, et aux Allemandes Katrin Holtwick et Ilka Semmler cet après-midi.
Tout porte à croire que les paires brésiliennes et allemandes se trouvent en position de force pour décrocher la qualification pour les demi-finales. D’autant que les Allemandes ont pris le meilleur des Tchèques au tie-break (21-14, 16-21 et 15-9). Quant aux Canadiennes, elles courent également après un premier succès. Du côté de la poule B, les Américaines April Ross-Jennifer Kessy, et les Russes Ukolova et Khomyakova, fortes de deux succès enregistrés, devraient décrocher leur visa pour le carré d’as. La paire américaine avait pour rappel décroché la médaille d’argent lors des Jeux Olympiques de Londres.