Elle n’était pas attendue à pareille fête, mais la paire Jude Spéville-Bertrand Samoisy a créé la surprise au cours de la première manche de la ligue nationale de beach volley. À Flic en Flac dimanche dernier, cette paire rodriguaise, après des débuts à tâtons, a graduellement trouvé ses marques pour finalement prendre la mesure de Pascal Ava-Nicolas Herisson au cours de la rencontre décisive en deux manches. Par contre, chez les dames, le duo Angélique Ramdoss-Vanessa Chellumben a justifié les espoirs placés en lui, même s’il a été poussé dans ses derniers retranchements lors de la finale face à la paire Stéphanie Louise-Crystelle Parsooramen.
De par ce succès, Jude Spéville et Bertrand Samoisy prennent la tête au classement avec 100 points, en attendant les autres manches prévues dimanche prochain, puis les 7 et 21 février au même endroit. Pour Bertrand Samoisy, ce succès constitue une fierté et une première. « Nous comptons désormais aller jusqu’au bout et cette compétition nous aide également au niveau technique pour les rencontres en salle », a-t-il ajouté.
Il est à noter que dix paires, divisées en deux poules de cinq, avaient participé à cette manche initiale. Toutefois, les paires Evans Sauteur-Yannick Bouti et Cédric Beguinot-Yannick Paul, invaincues au cours de la phase qualificative, se sont inclinées en demi-finales à l’issue de deux manches âprement disputées.
Du côté féminin, six paires s’étaient présentées et la déveine a frappé celle composée de Stacy Armoogum et Liza Bonne. En position de force à l’issue de son succès aux dépens de la paire Angélique Ramdoss-Vanessa Chellumben, les espoirs de ce duo devaient s’estomper avec la blessure à la cheville de Liza Bonne lors de la rencontre face à Yushna Tadebois-Jannique Louis. Reste qu’en finale, le duo vainqueur n’a pu concrétiser des balles de match à 20-18 et a dû attendre la manche décisive pour forger son succès.