Le conseil de district de Grand-Port, en collaboration avec Beachcomber Resort & Hotels et Omnicane, organise ce matin à partir de 9 heures, un tournoi inter-village de Beach-Volley sur la plage publique de La Cambuse. La première édition avait eu lieu les 22 et 23 août 2015, au même endroit. C’est l’équipe de Mare d’Albert qui avait raflé la mise.
Cette présente compétition est réservée uniquement aux non-licenciés (amateurs) dans le but de promouvoir le sport dans la région et aussi de faire découvrir cette discipline en plein essor. « Nous invitons les gens à venir en grand nombre pour cette journée familiale dans une ambiance de franche camaraderie. Le budget pour l’organisation de ce tournoi est à hauteur de Rs 200 000 et le but est avant tout de raffermir les liens entre les différents villages, de redécouvrir ce sport qu’est le beach-volley et de dénicher de nouveaux talents. Il ne faut pas oublier que le beach-volley est au programme des Jeux des îles de l’océan Indien en 2019 », a fait ressortir le président du conseil de district de Grand-Port, Nirmal Domah, lors d’une conférence de presse mercredi à la municipalité de Port-Louis.
Ruben Munien, events manager et responsable de l’organisation, s’est quant à lui appesanti sur la formule de la compétition. « Les participants évolueront uniquement en 3 contre 3 (hommes et dames). Jusqu’ici, sur 24 villages du district de Grand-Port, 20 ont répondu à l’invitation. Nous sommes d’ailleurs très contents puisque neuf équipes féminines ont confirmé leur présence », a-t-il avoué. Comme lors de la première édition, Omnicane s’occupera des cash-prizes, à hauteur de Rs 9 000 pour les vainqueurs, Rs 6 000 pour les runner-ups et Rs 4 500 pour les troisièmes (hommes et dames). Notre interlocuteur espère que le temps sera clément. « Dame nature devra nous être favorable. Quoi qu’il en soit, Venez en foule car il y aura plein d’animations, et aussi la force policière pour veiller au bon déroulement des opérations. »
Rajiv Ramlugun, d’Omnicane, a tenu à préciser que « Omnicane est un stakeholder important dans le Sud mais aussi et avant tout, un partenaire social. Nous y croyons beaucoup et nous sommes heureux de pouvoir apporter une nouvelle fois notre contribution. 2015 a été une première réussie, maintenant place à la continuité », a-t-il conclu.