Grâce à la victoire acquise après haute lutte de son équipe B composée de Prisca Seerungen et Heidy Bauda aux dépens de la seconde équipe du Congo-Brazzaville, Maurice s’est qualifiée (3-1) pour les demi-finales de Continental Cup en beach volley (dames), où elle retrouve l’Afrique du Sud, tombeuse du pays hôte, le Rwanda sur un score identique (3-1).
Tout avait mal commencé dans la matinée d’hier pour Seerungen et Bauda, qui se sont fait battre à plate couture par la première équipe du Congo en deux sets (21-11 et 21-8). Elles étaient handicapées par le trac et n’ont pas pu s’exprimer comme il se doit. « On était vraiment déçues de notre prestation car on n’a pas pu jouer comme il le fallait. On n’arrivait pas à bouger et on faisait beaucoup de fautes directes », concédait la capitaine de l’équipe B, Prisca Seerungen.
Mais Natacha Rigobert et Élodie Li Yuk Lo se chargèrent de remettre les deux pays à égalité en l’emportant également en deux sets (21-13, 21-17) sans jamais être inquiétées. Tout était donc à refaire pour les deux pays et les deux premières équipes se préparaient à l’affrontement.
Dans un premier set à sens unique grâce à neuf premiers services gagnants de Li Yuk Lo, Maurice fit cavalier seul pour l’emporter 21-7 en 15 minutes. Le scénario s’inversa au deuxième set avec les Congolaises prenant trois points d’avance dès le début pour conserver l’avantage jusqu’à la fin (21-18), les Mauriciennes courant après le score tout au long de ce set. Il fallait avoir recours au tie-break pour départager les deux équipes et les Mauriciennes, sans paniquer, ont pris leur adversaire à la gorge dès l’entame du set avec un spectaculaire 6-0 et c’est en roue libre qu’elles conclurent la belle (15-4).
La quatrième explication entre les deux pays allait être décisive car, d’un côté, une victoire du Congo B verrait le recours au golden set pour la première fois dans la journée, alors qu’une réussite de Maurice scellerait la victoire et serait synonyme de qualification.
C’est sous la pluie que Seerungen et Bauda, conscientes de l’enjeu, ont retrouvé toutes leurs sensations pour dominer leurs adversaires en début de set pour prendre cinq points d’avance. Mais les Congolaises ont remonté leur déficit et sauvé pas moins de deux balles de set.
Au troisième set, Maurice fit la différence en l’emportant 22-21 après 28 minutes de jeu. Les Mauriciennes continuèrent sur leur lancée en menant 14-11, puis 16-13 mais devaient se faire remonter et même dépasser au score à 18-17. Elles luttèrent jusqu’au bout pour finalement s’incliner 21-19 sans avoir sauvé la première balle de set.
Motivées à bloc
Une fois encore, il fallut avoir recours au tie-break pour départager les deux équipes et celle de Maurice B jeta tout son poids dans la bataille pour aller chercher la qualification en prenant trois points d’avance à 8-5 avant de prendre le large à 13-8. Et sur la première balle de match, Seerungen et Bauda donnèrent la victoire à Maurice, qui devait retrouver l’Afrique du Sud en demi-finales.
C’était l’euphorie dans le camp mauricien, qui voulait à tout prix éviter le golden set et surtout montrer que son équipe B avait son mot à dire. « Tout le monde avait sous-estimé notre équipe B mais nous, on avait confiance en elle et elle nous a donné raison. Félicitations à Prisca et Heidy car ce premier cap est toujours difficile à passer. Maintenant que c’est fait, on est soulagées et doublement motivées pour les demi-finales. On est à deux matches de notre rêve olympique », a déclaré Natacha Rigobert.
Quant à Prisca Seerungen, elle était aux anges après cette rencontre. « Heidy et moi, on voulait à tout prix nous racheter de notre performance de notre premier match. On s’est bien reposées entre temps et Reza Itoola est venu nous parler, nous remonter le moral tout en nous conseillant sur les erreurs qu’il ne fallait pas répéter. Il nous a dit de jouer en prenant du plaisir, comme on en avait l’habitude. Cela nous a fait du bien et on s’est senties plus relaxes et sans pression pour aborder ce match crucial en vue de la qualification. Je suis particulièrement heureuse de cette victoire, surtout après être passée par des moments difficiles pour ce déplacement. Un merci à Reza, Natacha, Élodie et aussi à ma partenaire Heidy qui en est à sa première participation. Un merci spécial à ma famille et aussi à Marjorie Nadal et Pascal Ava, sans oublier l’AMVB et son président. On est doublement motivées maintenant pour aller chercher la qualification pour les JO de Londres », a souligné Prisca Seerungen.
À noter que dans l’autre demi-finale on retrouve le Kenya, tête de série n°1 et qui avait bénéficié du forfait du Maroc. Il sera face au Mozambique, qui n’a fait de détail contre l’Algérie en l’emportant 4-0.