Ce seront finalement Prisca Seerungen et Heidi Bauda qui ont été sollicitées afin de constituer la seconde paire mauricienne en vue du tournoi qualificatif de beach volley pour les Jeux Olympiques de Londres. L’autre paire mauricienne engagée dans ce tournoi prévu à Kigali au Rwanda du 24 au 26 mai comprendra Natacha Rigobert et Élodie Li Yuk Lo.
Dans un premier temps, le choix s’était porté sur Heidi Bauda et Nathalie Létendrie. Cela avait créé un certain sentiment d’injustice dans les milieux concernés, dans le sens où Prisca Seerungen avait participé aux différents tours qualificatifs l’année dernière en compagnie de Marjorie Nadal et se voyait ainsi injustement évincée. Certes, cette dernière s’est retirée de la compétition active au début de cette année, mais Prisca Seerungen avait trouvé une nouvelle coéquipière en la personne de Charonne Le Chanu. Cette nouvelle paire avait participé d’ailleurs à des compétitions locales en mars et avril dernier.
Reste que la non-sélection de Prisca Seerungen avait provoqué une levée de boucliers depuis le début de cette semaine. Certains avançant que des propos de son interview dans un hebdomadaire l’année dernière n’avaient pas été appréciés par des dirigeants de l’Association mauricienne de volley-ball. Au bout du compte, Nathalie Létendrie s’est désistée et la nouvelle paire se veut maintenant prête à jouer son va-tout lors de cette échéance continentale. Il est à noter que les deux joueuses défendent les couleurs du Curepipe Starlight, équipe qui a récemment remporté la Coupe de la République.
De son côté, la paire Rigobert-Li Yuk Lo continue de peaufiner sa préparation. Actuellement en Chine, elle a participé au Shanghai Grand Slam qui avait accueilli une quarantaine d’équipes. Engagées dans le premier tour de la phase préliminaire, les Mauriciennes se sont inclinées en deux sets (9-21 et 14-21) face aux Autrichiennes Doris Schwaiger et Stefanie Schwaiger. Auparavant, elles avaient participé au Sanya Open et avaient chuté lors de leurs deux sorties.
Pour en revenir au tournoi qualificatif, il faut savoir que, outre Maurice, sept autres équipes briguent l’unique visa pour Londres. Ce sont l’Algérie (Sonia Berkioune-Meriem Boucheta et Nabila Hammouche-Amel Khamtache), la République Démocratique du Congo (Murandya Kahambu-Moninga Nsapu et Matonda Nsimba-Tshitence Tshama), le Kenya (Edinah Rotich-Eunice Maiyo et Margaret Indikala-Dorcas Ndasaba), le Mozambique (Satira Chongo-Guilherma Cossa et Rezia Cumbi-Amelia Cumbi), l’Afrique du Sud (Palesa Sekhonyana-Randy Williams et Amelia Luyt-Natasha Strydom) et le Rwanda (Emilienne Uwineza-Judith Hakizimana et Charlotte Nzayisenga-Denise Mutatsimpindu).