Le tandem Gilbert Alfred/Akash Doobraz a frappé fort dimanche dernier sur la plage publique de Flic en Flac. En effet, ils ont pris une douce revanche sur Eric Louise et Evans Sauteur en s’imposant en finale de la Coupe de La République juste après avoir été dépossédés de leur titre dans la ligue nationale de beach-volley. Chez les dames, on ne change pas une équipe qui gagne avec Vanessa Chellumben et Angélique Ramdoss toujours aussi intraitables.
Gilbert Alfred et Akash Doobraz se sont retrouvés au premier plan, eux qui ont renoué avec le succès. Pour rappel, cette compétition s’est déroulée selon un autre format que celui utilisé pour les trois manches de la ligue nationale, étant à double élimination. Ce qui signifie qu’une formation était éliminée après avoir perdu deux rencontres. Tant qu’une gagnait, elle se maintenait dans la « Winners Bracket ». Et quand elle perdait une fois, elle se retrouvait dans la « Losers Bracket ». Alfred et Louise ont démarré fort en prenant le meilleur des paires Cédric Béguinot/Gaël Bauda, 21-12 avant de dominer Yannick Bouti/Cédric Apollon, 15-13 et 15-12. Ils se sont par la suite retrouvés face aux vainqueurs de la ligue nationale. Ils ont ainsi battu Éric Louise et Evans Sauteur dans la « Winners Bracket » en trois manches, 15-12, 13-15 et 11-9.
Les deux équipes se sont rencontrées une deuxième fois et c’est le duo Louise/Sauteur qui a fait la différence, 15-12 et 15-14. L’on a par la suite eu droit à une deuxième finale et ce sont les joueurs des Trou-aux-Biches Sharks qui ont remporté la victoire, s’imposant sur le score de 15-11 et 15-9. La troisième place est revenue à Bertrand Samoisy et Fabrice Pierre-Louis. Un saut d’orgueil de Gilbert Alfred et Akash Doobraz qui ont prouvé qu’il fallait compter sur eux. Chapeau bas également à Éric Louise et Evans Sauteur. Le mano à mano entre les deux paires valaient le détour. Autant dire que chez les messieurs, la compétition est toujours très disputée et le niveau plus que relevé. Bon nombre de duos sont capables de remporter la victoire finale. Quoi qu’il en soit, les tandems Louise/Sauteur et Alfred/Doobraz ont démontré qu’ils étaient bien les meilleurs.
Chez les dames, Vanessa Chellumben et Angélique Ramdoss ont été encore à l’honneur, raflant tout sur leur passage. Cela commence d’ailleurs à devenir une habitude. Elles devaient remporter ses quatre matches, dont la finale face à Stacy Armoogum et Liza Bonne. D’entrée de jeu, elles ont pris la mesure de Crystelle Parsooramen et Mélodie Mootoosamy, 21-6, avant de repousser le challenge des autres quatrebornaises Stacy Armoogum et Liza Bonne, 15-12, 15-8—qu’elle avait déjà dominé plus tôt (15-12, 15-12).
Le bronze est revenu au tandem Heidy Durhone/Maïta Bassy, sacré l’an dernier. Chellumben et Ramdoss, très complémentaire, ont depuis un certain temps la mainmise sur le beach-volley local. Seules les expérimentées copines Durhone/Bassy peuvent les titiller et, à un degré moindre, le tandem Armoogum/Bonne.