Absente lors de la manche initiale, la paire Gilbert Alfred-Akash Doobraz a vite fait de se retrouver en position de force au cours de la deuxième manche de la ligue nationale de beach-volley tenue dimanche dernier à Flic-en-Flac. Elle n’a toutefois pas eu la partie facile en finale, ne l’emportant qu’au set décisif et sur le score étriqué de 12-10 aux dépens de la paire Olivier Harel-Adam Augustin. Du côté féminin, le duo Vanessa Chellumben-Angélique Ramdoss a confirmé son succès de la première manche et se pose désormais comme un sérieux prétendant à la victoire finale.
Vingt équipes, dont sept féminines, étaient engagées sur quatre différents courts lors de cette deuxième manche. Surprenant vainqueur de la première manche, le tandem Jude Spéville-Bertrand Samoisy était cette fois attendu au tournant. Vainqueurs de la poule A avec trois victoires en autant de sorties, les Rodriguais chutaient finalement en quarts de finale face à la paire Evans Sauteur-Yannick Bouti sur le score de 17-21. Néanmoins, ils conservent la première place au classement général avec 150 points. Ils se trouvent cependant sous la menace des paires Cédric Béguinot-Yannick Paul (140 points), Pascal Ava-Nicolas Herisson (130points) et Olivier Harel – Adam Augustin (130 points).
Quant à la paire victorieuse, elle réalise une entrée fracassante au classement, se situant déjà à la sixième place. Vainqueur de la poule C, elle a disposé du duo martiniquais Narcisse Giraud-Martin Reggiani en quarts de finale, avant de prendre le meilleur d’Evans Sauteur et Yannick Bouti en demi-finales. A noter également la bonne prestation d’Olivier Harel et d’Adam Augustin qui se sont imposés à l’arraché en demi-finales face à Cédric Beguinot et Yannick Paul avant de s’incliner de justesse en finale.
Chez les dames, le duo Vanessa Chellumben-Angélique Ramdoss, bien que poussé dans ses derniers retranchements en demi-finales par la paire Heidy Durhône-Maïta Bassy, a su par la suite faire parler son métier en finale. Une finale au cours de laquelle Felicia Julie et Valentine Paul ont fait de la résistance au cours de la première manche, avant de s’écrouler lors de la deuxième.
Le match de classement pour la troisième place a par contre été indécis jusqu’au bout, avec Heidy Durhône et Maïta Bassy s’imposant de peu (21-19) face à Stéphanie Louise et Crystelle Parsooramen. Il est à noter que la prochaine étape se déroulera le 7 février au même endroit.