Prisca Seerungen et Heidi Bauda seront en action à la FIVB World Cup de Beach-Volley au Brésil, plus précisément au complexe sportif de Campinas à Sao Paulo (29 mai-2 juin) avec l’espoir de faire bonne figure. Tirée dans le groupe A en compagnie des paires du Brésil, de l’Allemagne, de la République Tchèque et du Canada, elles auront beaucoup de mal à tirer leur épingle du jeu.
Ce ne sera pas une mince affaire pour l’équipe mauricienne. Prisca Seerungen et Heidi Bauda, deux éléments du Curepipe Starlight, seront face à des adversaires redoutables tout comme ce fut le cas lors des Jeux Olympiques de Londres, se retrouvant dans la même poule que le Brésil, l’Allemagne et la République Tchèque. Les deux beach-volleyeuses quittent le pays ce dimanche et seront rejointes par Kaysee Teeroovengadum, secrétaire de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB). À noter que la paire Natacha Rigobert et Élodie Li Yuk Lo s’est dissociée depuis sa participation aux JO, tandis que la première nommée n’a pas été retenue.
C’est grâce au sacre à la compétition continentale tenue au Rwanda en mai 2012 et qualificative pour les JO que les deux beach-volleyeuses peuvent prendre part à cet évènement. Les deux premières de chaque poule décrocheront leur ticket pour les demi-finales. Le vainqueur de la compétition obtiendra un pactole de $ 50, 000 (Rs 1,5 million). Les médaillées d’argent et de bronze recevront respectivement $ 35,000 et $ 22,500. Les Brésiliennes Antonelli et Da Rocha, têtes de série et 9es aux derniers JO seront très difficiles à battre dans ce groupe tout comme les Allemandes Katrin Holtwick et Ilka Semmler. À titre d’information, le groupe B est composé des États-Unis, de l’Italie, de la Russie, de l’Australie et de l’Argentine.