Après l’équipe masculine, ce fut au tour de l’équipe féminine de Maurice de beach-volley d’obtenir sa qualification le week-end dernier à Abuja (Nigeria) pour la phase finale de la Coupe Continentale qui se déroulera l’année prochaine pour décider du pays qui représentera le continent africain aux Jeux Olympiques de Londres.
Malgré sa défaite devant la République Démocratique du Congo (3-2), l’équipe féminine a malgré tout pu se qualifier. Samedi dernier, pour leur première rencontre, Marjorie Nadal et Prisca Seerunghen avaient pris un mauvais départ en s’inclinant en deux sets (21-14, 21-9) devant la paire N°1 du Nigeria, Agera Priscilla et Nicolas Esther alors que Natacha Rigobert et Élodie Li Yuk Lo avaient disposé de Nathaniel Christina et Eyesonetan Isabel facilement en deux sets également (21-15, 21-8).
Le lendemain matin, les deux médailles d’or aux Jeux d’Afrique devaient donner un avantage à Maurice en disposant de l’équipe B par 21-14 et 21-10 mais la première équipe du Nigeria devait rétablir l’équilibre en disposant de l’équipe B de Maurice après haute lutte (21-18, 17-21,18-16), les Mauriciennes ayant obtenu trois balles de match. À égalité à deux victoires partout, on a eu droit au golden set et Rigobert-Li Yuk Lo devait l’emporter 15 à 8 aux dépens d’Agera Priscilla-Nicolas Esther.
Cette défaite du Nigeria fit le bonheur des Congolaises et des Mauriciennes qui décrochent ainsi leur billet pour la phase finale. Mais il a fallu quand même qu’elles se rencontrent, même s’il y avait aucun enjeu. Et les Congolaises Nsimba Matundo et Ishama Tshitenge allaient décrocher une victoire de prestige au golden set 15 à 13 sur Rigobert-Li Yuk Lo après que Nadal-Seerunghen ne se soit inclinée lors des deux matches. Il faut souligner que la deuxième paire mauricienne n’a pas démérité, ayant disputé pas moins de 9 sets en une journée !
Quant aux médaillées des Jeux d’Afrique, cette défaite au golden set face au RD Congo n’est qu’un accident de parcours car le plus important était d’assurer la qualification à la phase finale. Un bonheur ne venant jamais seul — les deux Mauriciennes sont incluses dans la liste de la High Level Sports Unit —, elles vont maintenant en Europe parfaire leur condition physique jusqu’au début de l’année prochaine attendant la saison de beach-volley.
Après la médaille d’or aux Jeux d’Afrique et la qualification des hommes et des dames pour la Coupe Continentale, on peut dire que le beach-volley se porte très bien, tout en espérant que les autorités concernées vont mettre tous les moyens à leur disposition.
Chez les messieurs, l’Angola et le Nigeria se sont qualifiés pour la phase finale, le premier nommé a toutefois terminé à la première place en battant le pays hôte après avoir gagné le golden set 22-20, les deux équipes n’ayant pu se départager après les quatre rencontres. Le Burundi a battu la Gambie pour s’adjuger la quatrième place par 3 victoires à 1.