La Fondation Espoir et Développement (FED) du groupe hôtelier Beachcomber a récompensé cette semaine 130 jeunes ayant suivi et complété la formation du Projet Employabilité Jeunes (PEJ), un programme d’intégration ciblant des jeunes déscolarisés, issus de milieux vulnérables. Quelque 1 600 jeunes ont été formés à un métier au cours des 11 dernières années.
À travers le PEJ, des jeunes ayant entre 16 et 22 ans bénéficient d’une formation professionnelle et peuvent ainsi intégrer durablement le marché du travail. « Depuis son lancement en 2004, le PEJ a formé plus de 1 600 jeunes, soit une moyenne de 160 jeunes par an », a fait ressortir le président de la FED, Malenn Oodiah, lors de son allocution. Quelque 500 jeunes ayant participé au PEJ sont aujourd’hui employés par les hôtels Beachcomber et quelque 1 000 d’entre eux ont décroché un emploi stable. Le Projet Employabilité Jeunes a été le premier programme de lutte contre l’exclusion mis en place par la Fondation.
Cette année, les cérémonies de remise de certificats ont eu lieu les 2 et 5 juin dans les hôtels Shandrani Resort & Spa (pour la région sud) et Le Victoria (pour la région nord), en présence entre autres de Malenn Oodiah, de François Venin qui occupera les fonctions de directeur commercial du groupe Beachcomber à partir du 1er juillet?, d’Eric Bell, administrateur de la FED?, de Frédéric Augustin, responsable du PEJ et des directeurs des établissements hôteliers du groupe et de Plaisance Catering.
Lancé en 2004 par la FED, le PEJ forme des jeunes âgés de 17 à 22 ans n’ayant pas complété leur scolarité à un métier. L’objectif du programme est de permettre aux bénéficiaires, qui sont issus de milieux vulnérables, de décrocher un emploi et d’intégrer durablement le monde du travail. Le cursus du PEJ comprend d’une part des thèmes visant à permettre aux participants de se valoriser, de se refaire confiance, et d’acquérir des valeurs sociales comme la courtoisie, le respect de l’autre, la ponctualité, et de l’autre des modules qui aident les apprennent à faire l’apprentissage des langues française et anglaise et à avoir des notions de base en mathématiques.
La formation théorique est complétée par des stages en entreprise de trois à six mois, qui permettent aux stagiaires de se familiariser avec le monde du travail. Les formateurs du PEJ visitent régulièrement les jeunes lors de leurs stages, afin de les aider à s’adapter à l’entreprise, et de suivre leurs progrès.