Après les prisons de Petit-Verger, Grande-Rivière et Richelieu, celle de Beau-Bassin a été la quatrième à effectuer un exercice de simulation d’incendie hier à 10 heures. La première adjointe au Commissaire des Prisons, Gunneeta Aubeeluck, a été tenue de diriger l’intervention. S’en est suivie une conférence de presse à la Prison Training School de Beau-Bassin afin de faire le compte rendu du déroulement des opérations.
« Nous avons mis en place un programme de planification d’urgence dans le but de répondre efficacement à toutes les situations inattendues. L’exercice de simulation d’incendie est loin d’avoir été une tâche facile, mais chaque événement important nécessite une planification adéquate », explique l’adjointe au Commissaire des Prisons. Pour ce faire, cette dernière a été aidée du Commissaire des Prisons Jean Bruneau, de William Cullen, consultant et conseiller en matière pénitentiaire au Counter Piracy Programme de l’United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC), ainsi que de responsables du département des sapeurs-pompiers.
« Le service pénitencier de Maurice est l’un des meilleurs de l’Afrique de l’Est. Il possède une bonne structure, est très bien équipé et est sophistiqué », juge ainsi William Cullen. Et de poursuivre : « Un nouveau système d’urgence a été adapté afin que les services soient améliorés. Deux exercices de simulation seront organisés tous les ans dans chaque prison. Ces dernières fonctionnant toutes de manière différente, chaque exercice sera donc planifié différemment. Afin que nous puissions améliorer nos services, il nous faudra commencer par identifier les risques potentiels. »
Selon le Divisional Fire Officer Dorsamy Ayacouty, ces exercices servent à se préparer à d’éventuelles situations de crises. « L’Emergency Response Plan nous aidera à mieux faire face aux situations de crise. Cet exercice s’est révélé nécessaire car il nous a permis de tirer des leçons. Nous nous sommes rendu compte que quelques changements devront être apportés car quelques problèmes subsistent encore. Mais notre équipe est prête à collaborer avec les responsables des services pénitenciers afin d’apporter un service correct. »
Jean Bruneau, le Commissaire de Prisons, a, quant à lui, exprimé sa volonté de préparer les prisons aux différentes calamités possibles. « Avec la collaboration de la brigade de sapeurs-pompiers et du Samu, nous pouvons déjà espérer des améliorations. »