Ils ont été étroitement et longuement associés à Rose Hill et à Beau Bassin et ils sont officiellement devenus, vendredi, les citoyens d’honneur de la ville qui réunit ces deux agglomérations. Et c’est devant leur leader, Paul Bérenger, les dirigeants de la ville Toussain André et l’adjoint-maire Mahen Choolun, d’anciens administrateurs et des militants que Jayen Cuttaree et Rajesh Bhagwan ont reçu les honneurs de la ville.
C’est le maire Toussaint André qui a retracé le parcours politique de Jayen Cuttaree et de Rajesh Bhagwan, le premier ayant été député de Rose Hill/Stanley de 1982 à 2010 et conseiller municipal de 1986 à 1991 et maire de Beau Bassin/Rose Hill en 1988, tandis que le second représente le N°20 depuis 1983, avec à son compteur sept mandats consécutifs tout en ayant aussi été un conseiller municipal de 1982 à 1991, avec en prime le fait d’avoir été maire en trois occasions, en 1984, en 90 et en 91.
Dans son allocution, Jayen Cuttaree a retracé son enfance rose-hillienne et le fait qu’il connaît parfaitement la ville pour y avoir habité différents endroits de ce qui était une capitale culturelle et sportive. Il souligne le fait qu’à l’arrivée de l’administration mauve à la fin des années 1970, des régions entières comme Stanley, Trèfles, Plaisance et Camp Levieux ont été désenclavées et radicalement transformées avec toutes les infrastructures sociales, lumières, routes asphaltées, tout cela sous l’impulsion de Jean-Claude de l’Estrac, le premier maire MMM de Beau Bassin/Rose Hill.
L’ancien député a aussi raconté comment après avoir été désigné pour travailler au N°13, il retrouva avec enthousiasme Rose Hill après que Vijay Venkatasamy soit passé du MMM au PTr et qu’il est resté député de cette circonscription de 1982 à 2010. De cette longue association, il dit avoir tiré un enseignement, celui qui veut que, « que quel que soit la chose que l’on entreprend, il ne faut jamais perdre de vue le sort des gens les plus défavorisés ».
Rajesh Bhagwan a, lui aussi, rappelé son engagement aux villes soeurs qui remonte à 1982 et de la devise qu’il a retenue ainsi déclinée : « do things right and do the right things », avant d’esquisser quelques projets pour l’agglomération comme la délocalisation de la gare routière à Ébène pour faire de Rose Hill un carrefour commercial et culturel avec son Plaza rénové. Également évoquées la notion de ville durable et la possibilité pour que des régions comme Canot et Gros Cailloux soient, à l’avenir, annexés à la municipalité de Beau Bassin/Rose Hill.
C’est en présence du leader de l’opposition et du MMM qui est également le premier député de Rose Hill/Stanley, Paul Bérenger, et de ses collègues Deven Nagalingum, des élus de Beau Bassin Kee Chong Li Kwong Wing et Franco Quirin, et des édiles municipaux que cette cérémonie, empreinte d’émotion pour les récipiendaires, s’est déroulée.