Le dépôt des candidatures dans les six arrondissements de Beau-Bassin/Rose-Hill s’est déroulé dans une ambiance calme et sobre. Au total, 70 candidatures ont été enregistrées pour les 24 sièges au Conseil municipal. Si dans le camp du MMM on donnait le sentiment d’être mieux préparé pour cet exercice administratif, en revanche, dans celui de l’Alliance Lepep une certaine confusion se faisait sentir. Renseignements pris : c’est tard, vendredi soir, que des retouches ont dû être apportées à la liste initiale des candidats qui avait été préalablement circulée à la presse.
Hormis une petite effervescence aux abords de l’école Nuckhady à Trèfles et de celle de Stanley à l’arrivée des candidats du MMM et ceux de l’Alliance Lepep, les traditionnels défilés des partisans se sont déroulés dans une relative indifférence. Quelques électeurs interrogés sur leurs préférences ont tout simplement répondu : « Kan eleksion vini nou ava gete. » D’autres, comme c’est souvent le cas à la veille de tout scrutin, en ont profité pour se plaindre de leurs petites misères quotidiennes concernant les services offerts par la municipalité.
On sentait hier que le MMM paraissait déterminé à conserver la gestion des Villes-Soeurs, laquelle lui est revenue en décembre 2012. « Seul contre tous », comme n’a cessé de le répéter tout au long de la journée Rajesh Bhagwan, président du parti et campaign manager à BB-RH. Les 24 candidats mauves, dont 13 conseillers sortants, étaient facilement identifiables à l’orchidée naturelle mauve que tous arboraient à la boutonnière. 
Chez les mauves, le dépôt des candidatures pour chacun des six arrondissements s’est fait en présence collective de l’ensemble des candidats. Paul Bérenger, leader du MMM, était présent pour l’exercice dans les trois arrondissements de Rose-Hill alors qu’à Beau-Bassin, Rajesh Bhagwan conduisait l’équipe mauve. Une fois les formalités complétées dans la matinée, les 24 candidats se sont retrouvés dans la cour du Plaza pour écouter un message d’encouragement de leur leader. « Nou finn rant dan lekours pou gagyn. Ena trwa semen kanpagyn divan nou et nou ena enn mari lekip . Lot kote zot pe galoupe, zot finn sanz kandida an katastrof », a déclaré Paul Bérenger dans une brève intervention en présence des agents et des proches des candidats.
Dans l’autre camp, le PMSD a donné le sentiment de vouloir prendre les devants de la campagne de l’alliance gouvernementale ; le bleu prédominait sur les deux autres couleurs de cette alliance. Celle-ci affichait elle aussi aussi la confiance quant à l’issue du scrutin. L’équipe gouvernementale vise à rééditer leur performance aux dernières législatives de décembre qu’elle avait remportées par une victoire écrasante. A l’instar du député PMSD, Guito Lepoigneur, responsable de la campagne à Beau-Bassin, candidats et partisans de l’Alliance Lepep affirment qu’ils ont toujours le soutien de l’électorat. « Gouvernman pe fer bon travay nou pe gagyn bann  nouvo sinpatizan », disaient à haute voix les chefs de file à Rose-Hill et à Beau-Bassin.
A l’école Notre Dame des Victoires RCA à Rose-Hill, Ivan Collendaveloo, leader du ML, entouré des partisans de l’Alliance Lepep, a fait une entrée remarquée. A son arrivée, Ajay Gunness, le secrétaire général du MMM, était présent dans la cour pour s’enquérir du déroulement de l’exercice d’enregistrement. Joyeuses retrouvailles pour ces deux « kamarad militants » qui n’ont pu s’empêcher de se donner l’accolade dans de grands éclats de rire et sous l’oeil amusé de tous ceux présents.