Une dizaine de jours après son élection comme premier magistrat de la ville de Beau-Bassin/Rose-Hill, le nouveau maire, Ken Fong, et ses conseillers, avec le soutien du gouvernement central, s’attaquent à leur priorité : la rénovation du Plaza, leur cheval de bataille pendant la campagne électorale en marge des municipales. Ministres, députés, PPS et conseillers municipaux accompagnés des membres de la Fondation Plaza ont ainsi effectué une visite des lieux hier après-midi.
Cette visite semble être de bon augure pour les membres de la Fondation, laquelle milite pour la rénovation de ce théâtre considéré comme un joyau culturel de la ville et qui est fermé depuis 2004. La forte délégation a pris connaissance de l’état de délabrement du bâtiment et de l’avancement de certains travaux qui y ont déjà été effectués. Elle était composée, entre autres, du vice-Premier ministre et ministre de l’Énergie et des Services publics, Ivan Collendavelloo, également leader du Mouvement Liberater, du ministre des Administrations régionales, Anwar Husnoo, du ministre de la Santé et de la Qualité de la vie, Anil Gayan, de la ministre de la Sécurité sociale, de la Solidarité nationale et du Bien-être des personnes âges, Fazila Jeewa-Daureeawoo, également députée de la circonscription, du député Guito Lepoigneur, du maire de la ville et des conseillers municipaux.
La visite a démarré dans le théâtre, plus précisément dans les coulisses et sur la scène d’où les visiteurs ont pu constater de visu l’état d’une partie de la toiture qui pourtant a été refaite à grands frais. Selon Gérard Maujean, malgré cela, il y a encore des fuites. Pour lui, il conviendrait de faire un audit complet de la toiture pour y remédier. À plus forte raison que cette première phase des travaux, effectuée en 2009, a coûté Rs 87 millions et bénéficie d’une garantie de dix ans, selon un des préposés de la mairie.
Gérard Maujean a expliqué aux ministres présents le caractère exceptionnel de ce théâtre dont l’acoustique est excellente. Cependant, précise-t-il, les drapés sur les cloisons en bois, fait sil y a une quinzaine d’années, les ont malheureusement altérées. « Ceci n’est pas facile à corriger », souligne M. Maujean. Il a aussi rappelé que ce théâtre peut contenir jusqu’à 900 spectateurs, soit trois fois plus que celui de Port-Louis.
La rénovation du théâtre fait partie de la troisième phase des travaux. Elle coûterait selon Gérard Maujean « 50 % du budget total de la rénovation du bâtiment qui comprend aussi la salle des fêtes et le bloc administratif ». Les travaux de rénovation de l’extérieur du bâtiment, toiture comprise, sont estimés à Rs 150 millions. M. Maujean indique que si le gouvernement trouve ce financement, il n’y aura aucun mal à trouver des mécènes dont certaines organisations internationales pour l’autre partie des travaux.
La visite s’est ensuite poursuivie devant l’escalier principal du théâtre et dans la salle des fêtes. Dans une déclaration au Mauricien, Gérard Maujean estime positive la démarche de la municipalité et du gouvernement central. Estimant que les choses iront dans la bonne direction, il souligne que le Plaza, classé patrimoine national, « n’est pas assuré contre les incendies. Cela fait sept ans que les pompiers n’ont pas donné de certificat pour ce bâtiment parce que le système électrique n’est pas aux normes ». « Nous sommes heureux. Nous voyons aujourd’hui une lumière au but du tunnel », renchérit pour sa part Robert Decotter, qui estime qu’en une année le théâtre devrait être prêt pour accueillir les premiers spectacles.