Les électeurs à Beau-Bassin/Rose-Hill ne se sont pas précipités vers les urnes hier : 41,13 % de votants. Les bureaux de vote, où sont concentrés les électeurs du centre de Beau-Bassin et celui de Rose-Hill, ont enregistré le plus faible taux de participation parmi les six arrondissements. En dépit du taux élevé d’abstention, Rajesh Bhagwan, Campaign Manager de l’alliance MMM-MSM, est convaincu d’un “18-0”, tandis que le député Reza Issack (Ptr-PMSD) prédit un partage équitable des sièges, soit “50-50”.
Ce taux de participation inférieur à 50 % peut paraître surprenant pour certains. Mais à bien y voir, il n’y a rien d’exceptionnel comparativement à la moyenne pour le taux de participation lors des six dernières élections municipales qui était de 42 %.
« À ma connaissance, on n’a jamais atteint les 75 % », fait ressortir le Campaign Manager de l’alliance MMM-MSM. Toutefois, Rajesh Bhagwan déplore le comportement des citadins. « Beaucoup de personnes se plaignent de la qualité du service municipal et de l’administration de la ville mais sont restées chez elles. Elles n’ont pas fait preuve de civisme. Voter est un droit sacré et je félicite celles qui ont accompli ce devoir », a-t-il déclaré hier soir au Mauricien. pour le député mauve de Beau-Bassin, il est important d’analyser les raisons de ce manque d’intérêt des électeurs.
Journée calme dans l’ensemble des six arrondissements et très terne particulièrement dans le centre de la ville — l’arrondissement N° 5 à BB-RH aurait enregistré hier le plus faible taux de participation dans les cinq villes du pays. Dans ces régions, le passage de temps en temps d’une voiture arborant les drapeaux aux couleurs de l’un ou l’autre bloc en compétition rappelle le déroulement d’une élection. Dans les deux camps on se réjouit que la journée se soit déroulée sans incident et d’ailleurs, les responsables de campagne félicitent les partisans pour leur respect mutuel qui a caractérisé cette journée d’élections.
Ce qui a marqué la matinée à Rose-Hill, c’est la tournée du leader du MMM à Plaisance, à Camp-Levieux, à Stanley et à Trèfles. Sa présence dans ces quartiers a donné lieu à une grande effervescence et beaucoup d’agitation. Paul Bérenger s’est arrêté auprès des tables des activistes MMM-MSM pour les saluer et leur souffler un mot d’encouragement pour la journée. Les sympathisants mauves étaient ravis de son passage et se bousculaient pour le saluer et pour se faire prendre en photo avec lui. À Trèfles, Raj Aubeeluck, qui donnait des consignes à quelques agents Ptr-PMSD, ne pouvait ignorer l’arrivée du leader du MMM dans cette localité. Mais c’est surtout à la « base » MMM-MSM installée à côté de l’Église Ste-Anne, à Stanley, que la présence de Paul Bérenger hier matin a donné lieu à davantage d’excitation parmi les “mauve-orange”, provoquant un petit embouteillage à Route Ste-Anne — petit déchaînement de joie des sympathisants qui scandaient « trwa piso » alors que vis-à-vis des adversaires Ptr-PMSD essayaient de leur donner la réplique en augmentant le volume de la sono pour faire entendre leur séga fétiche « Ale Navin ». Par ailleurs, la présence d’une équipe de la MBC-TV, prenant les images du leader de l’opposition visiblement heureux au milieu d’une petite foule de sympathisants n’a pas manqué de susciter quelques commentaires, agrémentés d’une dose d’humour.
Outre le passage du leader du MMM dans sa circonscription, les quartiers à la périphérie des deux villes étaient nettement plus animés par rapport aux arrondissements situés dans le centre. On relève par exemple le défilé à Mont-Roches d’une centaine de personnes et menée par le député Rajesh Bhagwan.
Après la fermeture des bureaux de vote, on n’a pas hésité à parler de « victoire » tant du côté du MMM-MSM que de celui du Ptr. « Il est clair que nous allons vers un 18-0, malgré le fort taux d’absentéisme. Je ne cache pas que nous nous attendions à mieux de la part de ces citadins de Beau-Bassin/Rose-Hill vu l’ampleur des dégâts causés par le précédent conseil. Je note aussi que nous avions une meilleure organisation que nos adversaires à tous les niveaux malgré la présence de nombreux ministres sur le terrain. J’adresse des félicitations spéciales aux militants des six arrondissements et particulièrement aux jeunes pour leur participation remarquable. Je déplore toutefois la campagne communale menée par le ministre Pillay avec l’appui des associations socioculturelles », a déploré Rajesh Bhagwan.
Le député et PPS Reza Issack, rencontré à Stanley G.S, tout en pronostiquant que l’équipe Ptr-PMSD « peut reprendre le contrôle » de la municipalité, se montre prudent sur la performance des candidats. « Li pou kapav osi enn 50-50 », a-t-il estimé. Reza Issack a confié au Mauricien que l’alliance Ptr-PMSD « était dans l’incertitude » jusqu’à l’arrivée, dit-il, de Fazila Goorahoo et de Ken Fong, deux activistes mauves pendant de nombreuses années convertis il y a tout juste quelques jours aux messages “Rouge/Bleu. « Si nous n’avions pas eu l’apport de Ken Fong et de Fazila Goorahoo nous aurions été dans l’incertitude et l’inquiétude », admet-il au Mauricien. On ne sait si ses collègues apprécieront sa franchise. Le meeting nocturne tenu à Bar Chacha avec la participation du Premier ministre a été également selon lui un « élément catalyseur ».