Dans six mois, le paysage de Beau Champ – dans le petit village de Florent Ernest – sera transformé. 38 016 panneaux photovoltaïques y seront installés. Un projet de centrale solaire au sol à l’initiative du groupe Alteo, en partenariat avec la firme française Quadran, dont l’expertise est déjà utilisée pour les éoliennes de Plaines de Roches. Il s’agira de la deuxième ferme du genre à Maurice (après celle de Sarako, dotée de 60 800 panneaux de 250 watts chacun, installée en février 2014), visant une production d’électricité annuelle de 14,6M kWh, qui sera injectée sur le réseau du Central Electricity Board (CEB).

C’est sur une surface de 14 hectares dans le village de Florent Ernest, non loin d’Anahita, que cette nouvelle ferme, nécessitant un investissement de Rs 385 M (U$D 11,6 M ) sera érigée. Actuellement, des travaux de terrassement sont en cours sur ce terrain peu propice à la culture de canne et que le groupe Alteo préfère mettre à disposition de la production d’énergie, d’autant que cette région de l’Est est connue pour son bon ensoleillement.

L’installation des panneaux débutera en juin prochain. Ainsi, grâce à l’expertise internationale de Quadran, présente sur les principales sources d’énergies renouvelables : l’éolien, le photovoltaïque, l’hydraulique, le biogaz & la biomasse, Alteo – qui possède et gère trois centrales thermiques (deux à Maurice et une en Tanzanie) utilisant de la bagasse ou du charbon pour la production d’électricité – se lance dans une nouvelle forme de production d’énergies renouvelables. D’une capacité de 9 megawatt à être exportés sur le réseau du CEB, les panneaux photovoltaïques raccordés à 132 onduleurs et quatre transformateurs assureront une production d’électricité de 14,6M kWh annuellement. Les promoteurs disposant de tous les permis pour ce projet, l’installation des panneaux devrait débuter dès le mois de juin et leur entrée en opération est prévue pour le mois de novembre. L’objectif d’Alteo et Quadran; contribuer au développement des énergies renouvelables et, dans la foulée, aider le gouvernement à atteindre les 35% d’ici 2025