Le cadavre de Mamta Dyall, 36 ans, une habitante de Rivière-des-Créoles, a été découvert gisant sur l’asphalte et portant de multiples blessures tôt ce matin à Beau-Climat. Sa mort est d’autant plus suspecte que ses deux filles, dont une mineure, ont été interpellées, en état d’ébriété, par la police dans la soirée d’hier sur un arrêt d’autobus à Grand-Bois. L’enquête sur cette affaire est menée par la Major Crimes Investigation Team.
Dans un premier temps, vers 20 h hier, les policiers du poste de Grand-Bois devaient tomber sur deux soeurs, A. (16 ans) et Megna Dyall, habitant Rivière-des-Créoles, en état d’ébriété sur un arrêt d’autobus de la région. Après un premier interrogatoire, la mineure a été remise à la Child Development Unit tandis que Megna Dyall a été autorisée à rentrer chez elle.
Toutefois à 2 h ce matin, cette dernière s’est retrouvée mêlée à une dispute impliquant sa mère, Mamta Dyall, et deux autres hommes sur l’arrêt d’autobus de La Flora. À l’arrivée des policiers de Grand-Bois, à la suite d’une requête, le corps de Mamta Dyall devait être découvert sur l’asphalte à Beau-Climat à proximité d’un ashram. Sa fille Megna se tenait un peu plus loin. À ce stade, la police n’écarte aucune piste et l’autopsie, qui devait être pratiquée aujourd’hui, devra permettre d’établir les causes et l’heure du décès et de déterminer la suite de l’enquête.
Depuis ce matin, les responsables de l’investigation tentent d’obtenir des réponses quant à l’origine de la dispute impliquant quatre personnes à cette heure tardive en pleine rue…