Satyanand Lobine, qui a reconnu avoir infligé des coups et blessures ayant provoqué la mort de son beau-fils, Manish Beedeee Ramgoolam, qui était le dernier enfant de sa compagne, Nisha Ramgoolam, a écopé ce matin d’une sentence de 15 ans de prison. La malheureuse victime n’avait que six ans lors qu’elle a rendu l’âme à l’hôpital SSR, le 25 août 2009.
L’accusé a indiqué dans ses déclarations faites aux enquêteurs de la CID de Terre-Rouge qu’il frappait l’enfant souvent parce que ce dernier n’arrivait pas à se contrôler quand il avait à faire ses besoins. Il les faisait dans ses vêtements là où il se trouvait, que soit dans un sofa ou au lit.
Relatant sa vie avec Nisha, sa compagne, il a expliqué qu’elle s’était mariée une fois auparavant. De cette union sont nés deux enfants, Alvin, l’aîné des deux, qui avait dix années de plus que Manish, lequel était affectueusement appelé Aniket. Au départ, Nisha et ses enfants habitaient avec Satyanand chez la mère de ce dernier. Mais, les relations entre Nisha et sa belle-mère se sont détériorées, ce qui a contraint l’accusé, un maçon de profession, à louer une maison à Calebasses.
La veille de la mort d’Aniket, l’accusé l’a emmené dans le kalimaye de cette localité. À leur retour à la maison, il a été constaté que l’enfant souffrait. À sa concubine qui rentrait de son travail, Satyanand Lobine a prétendu d’abord que l’enfant avait fait une chute dans le kalimaye. Mais par la suite, il devait avouer l’avoir frappé.
Manish n’est pas remis des blessures reçues des mains de son beau-père, qui avait avoué qu’il lui donnait même des coups de poing. C’est le Dr Maxwell Monvoisin qui a procédé à l’autopsie du cadavre. Selon les conclusions de son examen post-mortem, la cause du décès est une perforation de l’intestin.
Me Mohana Naidoo représentait la poursuite alors que la défense était assurée par Me Neelkanth Dulloo.