Véritable moment de panique vers 8 h 45 sur la route principale de Beau-Vallon ce matin, avec un accident d’une rare violence. Le bilan s’établit comme suit : une victime, Louis Robert Goyaram, 53 ans et habitant Quartier-Militaire, qui se rendait à Mahébourg pour le compte d’un “contracteur” du Central Electricity Board (CEB), quatre passagers des véhicules accidentés nécessitant des interventions chirurgicales et neuf autres blessés qui ont pu rentrer chez eux après les premiers soins à l’hôpital Nehru de Rose-Belle, soit 14 au total. Toutefois, une absence de coordination entre les différents services d’urgence a accentué la tension sur les lieux au moment de retracer un des blessés qui avait déjà été transporté d’urgence à l’hôpital.
Les informations dont dispose Le Mauricien confirment la violence inouïe de ce choc frontal entre deux camions, un allant en direction de Curepipe avec deux personnes à bord, et le deuxième immatriculé 4629 ZF O2 avec une dizaine de personnes à bord se dirigeant vers Mahébourg. L’état des cabines de ces véhicules traduit la violence de ce choc. L’accident est survenu sur le tronçon après le rond-point de Ferney. Un camion de voirie, immatriculé 112 ZH 94, doublait un transporteur de cannes. Le chauffeur n’a pas eu le temps de rabattre sur sa gauche pour éviter un autre camion venant en sens inverse avec des travailleurs du CEB à son bord. Le choc était inévitable en dépit des tentatives de freinage. Une voiture transportant du personnel d’une école primaire du Sud, qui suivait le camion du “contracteur” du CEB, a embouti le camion.
Les sapeurs-pompiers de Mahébourg, les premiers sur les lieux, étaient quasiment sous le choc devant le spectacle de cabines tordues et des victimes cherchant de l’aide. Ils ont eu toutes les peines du mode pour extirper certains blessés des véhicules. Louis Robert Goyaram, qui voyageait dans le camion du “contracteur” du CEB, a été tué sur le coup. Sa dépouille a été transportée à la morgue du Princess Margaret Orthopaedic Centre. Le médecin légiste désigné devra pratiquer une autopsie pour déterminer les causes du décès. Les parents de la victime sont inconsolables devant ce coup du sort.
Une majorité de blessés viennent de la région de Quartier-Militaire. À la mi-journée, l’état de santé de quatre blessés était jugé inquiétant. David Phoby a été admis à l’Intensive Care Unit alors que les frères Jonathan et Thierry Sangahoopie et Livio Arlanda devaient subir des interventions chirurgicales. L’aide-chauffeur du camion de voirie a été grièvement blessé. Les autres blessés, notamment ceux qui voyageaient dans la voiture conduite par l’instituteur Saminada Pillay, 37 ans, sont rentrés chez eux après avoir reçu les premiers soins à l’hôpital.
Compte tenu de ces circonstances dramatiques, une certaine panique s’est installée lors du décompte des blessés. Le nombre de blessés transportés à l’hôpital ne correspondait pas au nombre de passagers recensés dans les trois véhicules. Cela était principalement dû à une absence de coordination entre les différents services d’urgence. Des éléments de la Special Supporting Unit ont été mandés sur les lieux pour passer au peigne fin les champs de cannes des deux côtés de la route de peur qu’un des passagers n’ait été éjecté. Les blessés ont tous été transportés à l’hôpital par les services d’urgence. Une enquête policière a été diligentée en vue d’établir les circonstances de cet accident de la route.