Blanchiment, bijoux, couronnes… Des techniques d’esthétique dentaire proposées par des cabinets et par des salons de beauté et qui permettent à ceux qui choisissent d’y avoir recours d’éblouir en souriant. Scope vous les fait découvrir grâce au chirurgien-dentiste Ali Seeroo.
Cela n’a rien à voir avec la visite annuelle chez le dentiste ou une consultation d’urgence faisant suite à des douleurs atroces. La dentisterie esthétique consiste à embellir vos dents, les rendre plus blanches et plus éclatantes. En quelque sorte, un nouvel atout de séduction, vivement conseillé si vous voulez charmer rien qu’en souriant…
Blanchiment.
Vous avez le choix de rendre vos dents plus belles en les blanchissant. Une technique dentaire en vogue ces derniers temps. Il existe deux types de blanchiment des dents : le home whitening et l’in-office whitening. Le chirurgien-dentiste Ali Seeroo nous confie que l’in-office whitening, qui se pratique dans un cabinet, est la technique la plus recherchée. Cette opération dure entre trente minutes et une heure. Le dentiste tient cependant à préciser que “la dentisterie esthétique coûte cher”. Pour le blanchiment, il vous faut compter à partir de Rs 5,000.
Ce n’est donc pas donné à tout le monde. Le type de blanchiment dépend du budget de la personne. “C’est pourquoi certaines personnes qui n’ont pas les moyens de s’offrir de tels soins choisissent le home whitening.” Qui n’est certes pas aussi efficace que l’in-office whitening, précise Ali Seeroo. Mais ce dernier avance qu’après le traitement, le patient peut noter un léger éclaircissement de ses dents.
Le chirurgien-dentiste confie qu’il n’est pas rare que certains touristes profitent de leur visite à Maurice pour prendre rendez-vous car les prix à l’étranger dans le domaine de la dentisterie esthétique sont encore plus exorbitants. Le dental tourism fait petit à petit son chemin.
Teeth jewellery.
Cela fait trois ans que le dentiste Seeroo opère et propose le service de teeth jewellery dans son cabinet situé à La Source, Centre de Flacq. “Le teeth jewellery consiste à poser un bijou sur la dent à l’aide d’une colle dentaire.” Cette pratique attire de plus en plus de Mauriciens. Les femmes, et principalement les étudiantes, ont une préférence pour les pierres précieuses ou les bijoux aux formes spécifiques; coeurs et étoiles sont prisés. Du côté de la gent masculine, c’est plutôt les couronnes dentaires en or ou en argent qui ont la cote, une opération qui demande que la dent soit taillée.
Le teeth jewellery est plus abordable que le blanchiment. Ce sont les bijoux qui coûtent cher. Selon Ali Seeroo, ceux qui sont en or sont disponibles à environ Rs 2,500 et ceux en argent aux alentours de Rs 1,300. Les diamants et autres cristaux sont également populaires, mais ils sont évidemment plus chers. Le dentiste précise qu’il accorde beaucoup d’importance à la qualité des bijoux. “Ils doivent être fabriqués par des spécialistes. C’est d’ailleurs pourquoi j’en importe.”
Précautions.
Ali Seeroo, qui a fait ses études en Roumanie et à Bordeaux, insiste sur certaines conditions liées à la dentisterie esthétique. Le blanchiment des dents n’est ainsi pas conseillé à ceux qui souffrent d’hypersensibilité dentaire, “un tiers de la population mondiale”, selon lui. Il déconseille le blanchiment pour les fumeurs car leur dentition est en mauvais état à cause de la nicotine.
Le dentiste avertit les patients qui ont recours au blanchiment de prendre des précautions, car leurs dents risquent d’être sensibles pendant trois à quatre jours. Il leur est alors recommandé de boire uniquement de l’eau et d’éviter les aliments colorés ou contenant des acides.
Le teeth jewellery exige également certaines précautions. Le dentiste est le premier concerné. “Il est essentiel de désinfecter le bijou avant de le coller sur la dent”, souligne le Dr Ali Seeroo. Il conseille aussi à ses patients de ne pas effectuer de brossage sur le bijou pendant un jour minimum, même s’il est toujours possible de fixer à nouveau le bijou s’il se décolle.
Sensibiliser.
La couronne dentaire, que préfèrent les hommes, relève d’une opération beaucoup plus délicate. Afin de l’appliquer, le chirurgien-dentiste doit tailler la dent, ce qui risque de la fragiliser. “Notre rôle est avant tout de conserver le moindre millimètre de tissu dentaire”, confie notre interlocuteur.
Sensibiliser les Mauriciens à l’hygiène et à la dentisterie esthétique est un objectif que s’est fixé le dentiste Seeroo. Il précise que dans quelques années, d’autres techniques d’esthétique dentaire, déjà réputés en Europe, seront disponibles à Maurice. Ali Seeroo compte ainsi introduire le botox dès l’année prochaine.
Il faut savoir que certains centres de beauté proposent aussi ces services, comme le teeth jewellery.