Nathalie Mur, 36 ans, qui était dans l’île la semaine dernière, est l’unique Française à détenir le titre de Miss Bikini Fitness. Elle a effectué ses débuts en compétition à Las Vegas quand elle a participé au Bikini Model Search en 2009, où elle s’est classée 4e. Sa volonté lui a permis de perdre 20 kg en une année il y a maintenant 10 ans, alors qu’elle pesait presque 80 kg pour 1,72 m. Il faut dire qu’elle a un métabolisme qui est souvent qualifié de parfait par les hommes ainsi que les femmes.
La pro féminine a un palmarès notable dans sa discipline. Elle a représenté son pays dans de nombreuses compétitions internationales de 2009 à 2013. « Les compétitions de culturisme au féminin comptent trois grandes catégories : le body-building féminin classique (recherche de volume musculaire), le body-fitness (corps très musclé, mais plus naturel) et le bikini (corps tonique, athlétique, silhouette élancée). Les compétitrices de bikini sont donc moins musclées que dans les autres catégories, mais doivent elles aussi s’entraîner dur et s’astreindre à un régime alimentaire adapté pour pouvoir se forger des silhouettes bien sculptées et irréprochables », explique-t-elle.
À ses exploits s’ajoute le Grand Prix Dayana Cadeau, qu’elle avait reçu à Miami, gagnant en toutes catégories en 2009. Elle a ensuite continué son parcours en tant que pro en 2010 avec les compétitions de NPC Show of Champions en Colombie, en 2011 FBB Tampa Pro à Toronto New York et en 2012 IFBB Show of Champions à Orlando. Elle fait également partie de l’équipe d’élite d’Éric Favre sponsorisée par Éric Favre Team et Éric Favre Nutrition.
« J’aurais souhaité que les filles à Maurice puissent présenter un travail musculaire tel que le bikini fitness. Modeler son corps comme on le souhaite avec la musculation peut nous permettre d’aller loin dans la formation physique tout en restant naturelle. La preuve, je suis également mannequin », a-t-elle partagé lors d’un entretien à l’hôtel Constance Prince Maurice où elle était en vacances jusqu’à samedi dernier, ajoutant qu’il faut se raffermir avant d’avoir les muscles. « L’esthétique avant tout », dit-elle.
« Ce sport m’a aidée à briser ma timidité. J’ai écrit un bouquin sur comment perdre du poids et j’aimerais que cela apporte aux femmes ce que ce changement m’a apporté. Quand je m’entraîne en salle, certaines personnes me regardent comme si ce n’était pas normal que ce sport soit pratiqué par une femme et cette mentalité doit changer », fait-elle ressortir.
Pourquoi pas les femmes ? C’est une discipline qui est quelques fois vu comme étant dénigrante pour elles dans certains pays du fait que les femmes se montrent en bikini et avec des muscles. Cela change l’image stéréotypée de la femme et apporte une évolution où elle montre sa force à travers son corps. C’est un changement qui est encore difficile à être accepté partout. La Miss Bikini Fitness espère toutefois qu’il y aura beaucoup de Mauriciennes qui s’y intéresseront. « Je me souviens que pour ma première compétition, sur cinquante participants, il n’y avait que cinq filles », dit-elle dans un éclat de rire.
Nathalie Mur a également fait la couverture de plusieurs magazines et attend un prochain entretien pour Macs 7, qui est également une nouvelle méthode d’entraînement. « Elle constitue en moins de temps en séances d’entraînement que les méthodes traditionnelles mais reste tout aussi effective. C’est une méthode que je suis et où 12 à 20 minutes de cardio sont suffisantes par exemple. Vous pouvez retrouver sur le site macs7.com un entraîneur qui répondra à toutes vos questions », indique-t-elle. Pour sa part, elle souhaite continuer sur sa lancée et ramener encore plus de femmes à la compétition. Les filles qui souhaitent se lancer doivent simplement faire attention à leur alimentation et les suppléments, cela représente 60% de l’aspect physique. Elles doivent aussi être régulières dans leurs activités physiques. Pour le reste, c’est la volonté et la passion du sport.