Depuis le début de l’année, les accidents de la route ont fait seize victimes, dont les deux derniers en date sont le couple Ramchurn, habitant la rue Mgr Leen, Quatre-Bornes. Danrani Ramchurn, âgée de 59 ans et son époux Kissoonduth, 66 ans, voyageaient à bord de la BMW immatriculée AC 800 et conduite par leur fils Rishi quand est survenu ce violent accident de la route vers les 15 h 45, hier, sur la route de Beaux-Songes, juste avant le rond-point de Pierrefonds. Ces deux passagers ont été tués sur le coup alors que trois personnes se trouvant dans une 2 x 4 de la compagnie UBP, portant la plaque minéralogique 4884 OC 09, et le fils des victimes ont dû se faire admettre au Princess Margaret Orthopaedic Centre (PMOC) pour des soins.
L’enquête de la police tentera de déterminer les véritables causes de ce nouvel accident mortel mais l’état de la BMW donne un aperçu de la violence inouïe du choc entre les deux véhicules roulant en sens inverse. La berline des Ramchurn roulait en direction de Quatre-Bonres alors que le 2 x 4 de la UBP se dirigeait en direction de Cascavelle quand est survenu l’accident.
Les Ramchurn rentraient chez eux après avoir fait des provisions au supermarché du Cascavelle Shopping Village. Pour des raisons inconnues, la BMW devait quitter sa gauche pour se déporter sur la droite en heurtant de plein fouet le véhicule utilitaire, qui venait en sens inverse.
« Mo ine nek truv BMW kit so gos pou alle tape dan ène loto kipe rule lot koté », affirme un des premiers témoins accourus sur les lieux de l’accident. Le couple Ramchurn a été tué sur le coup. D’ailleurs, lors d’un premier appel téléphonique à son oncle juste après l’impact, Rishi Ramchurn, devait tout simplement déclarer : « Monn fek fer aksidan ! Mo krwar mo mama ek mo papa ine mort. »
A partir de là, les premiers secours sont organisés pour le transfert d’urgence des blessés au Princess Margaret Orthopaedic Centre. Quand les membres de la famille Ramchurn sont arrivés sur les lieux à peine quelques minutes après, ils devaient se rendre à l’évidence du drame et de la catastrophe devant les dégâts constatés. « Kan monn arriv laba monn truv banla fini couvert mo ser avec enn drap blan. An mem temps, pompier ti pe bizin decoupe masine pou kapav tir mo bofrer depi ladan », declare Anil Roochan, encore sous l’effet du choc, à Week-End. Les automobilistes empruntant cet axe routier reliant les Plaines-Wilhems à la côte-ouest restent stupéfaits devant la gravité de cette collision avec la BMW complètement éventrée sur le flanc gauche et l’avant du 2 x 4 quasiment écrabouillé.
Les trois blessés du 2×4 immatriculé 4884 et le fils des deux victimes ont dû recevoir des soins au PMOC et ont été placés en observation. Les dernières indications recueillies de sources médicales, hier soir, avancent que leur état de santé n’inspire pas d’inquiétudes. L’autopsie des deux victimes a été pratiquée dans la soirée d’hier par le médecin-légiste de service.
Rishi Ramchurn, qui est rentré récemment de Suisse pour voir ses parents, doit être entendu sur les circonstances de l’accident par les policiers après sa décharge de l’hôpital et les funérailles de ses parents. La cérémonie funéraire a été fixée à lundi en vue de permettre à la fille et au fils des victimes, se trouvant respectivement en Italie et en Grande-Bretagne, de rentrer au pays.
En attendant la confirmation que la vitesse pourrait être une des causes probables de cet accident mortel, des habitués de cette route affirment avoir déjà attiré l’attention de la police sur des risques d’excès de vitesse par des chauffeurs de véhicules, plus particulièrement des vans assurant le transport des employés à longueur de journée et de nuit sur ce tronçon de route entre Pierrefonds et Beaux-Songes. Une présence policière aux heures de pointe n’aurait pas eu les effets dissuasifs escomptés sur ces chauffeurs engagés dans des courses effrénées.