Le leader du Remake 2000, sir Anerood Jugnauth, a dit sa consternation de voir que certains sont encore attachés au Ptr en dépit de « l’incapacité » du gouvernement actuel et la manière dont le pays est dirigé. « Dans les autres pays, les votants auraient vite fait d’écarter un gouvernement incompétent », a-t-il soutenu hier soir lors d’un congrès du MSM à Bel-Air, tout en se disant très inquiet de la situation générale dans le pays. SAJ a également affirmé que « les législatives auront lieu plus tôt que l’on ne pense ».
« Remake inn fer pou al prosenn eleksion ansam… Nou pou kontinie nou campagne pou eleksion district council, minisipal ek zeneral », a déclaré sir Anerood Jugnauth pour le dernier congrès du MSM avant le carême musulman. Il a tenu à rassurer ses partisans que l’alliance MSM/MMM se présentera conjointement aux prochaines législatives. Pour SAJ, le plus tôt elles ont lieu, le mieux ce sera pour le pays. « Tou kalite trik zot servi, zot dire pe fer alians ek Paul me mwa mo pe dire zot ki Paul ek mwa nou pou al eleksion zeneral ansam ». Il a invité les députés du Ptr à ne pas « devenir des complices de Navin Ramgoolam ». Pour le leader du Remake 2000, les élections générales auront lieu plus tôt que l’on ne pense.
Sir Anerood Jugnauth s’est par ailleurs dit consterné et honteux que le gouvernement de Navin Ramgoolam soit toujours à la tête du pays. Dans un pays vraiment démocratique, dit-il, la population n’aurait jamais permis la réélection d’un gouvernement nuisible aux intérêts du pays. Citant une série de scandales, il a accusé le gouvernement de gaspiller les fonds publics et de vouloir privatiser des instances para-étatiques « Dès maintenant, vous devez regarder avec dédain le Ptr », a lancé le leader du Remake de 2000 à ses partisans.
SAJ a tenu à répondre à ses détracteurs sur le fait qu’il aurait abandonné son portefeuille de président de la République pour sauver sa famille et son fils, Pravind Jugnauth. « Je l’ai fait dans l’intérêt de mon pays. J’ai quitté un poste où j’avais droit à une série de privilèges… Je n’ai pas voulu m’associer à un régime qui cause du tort au pays ».
Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, s’est exprimé sur la montée de la drogue et la dégradation du Law & Order à Maurice. « Manière pe touye dimoune couma dire pe touye zanimo ». Il affirme que le Premier ministre n’a pas la volonté qu’il faudrait pour redresser la situation de la criminalité à Maurice. Pravind Jugnauth s’est également prononcé sur l’affaire du meurtre de la touriste irlandaise Michaela Harte, clamant que la police, notamment la MCIT, a échoué. « La Police inn fane, MCIT inn faillir a so devoir… Dimounn kine touye pankor trouve zot, PM dire tou korek ». Ajay Guness, du MMM, seul représentant du MMM, a également pris la parole et fustigé le gouvernement actuel. Était aussi présent au congrès, le député du MSM Pradeep Roopun.