Après les sept blessés de Case-Noyale dans la soirée de lundi à mardi avec un bilan de sept blessés, un nouvel accident de la route est survenu hier après-midi sur l’axe principal de Bel-Étang et rallonge la liste de blessés pour cette semaine. En effet, quatre victimes sont dénombrées à l’issue d’un choc frontal entre deux poids lourds. Un des chauffeurs s’est retrouvé avec les deux pieds fracturés.
Les informations disponibles de sources concordantes indiquent qu’à 14h35 l’inévitable s’est produit entre un camion toupie d’une société de construction immatriculé 5822 DC 05, qui roulait en direction de Mont-Ida, et le camion immatriculé 7498 NV 11, habituellement utilisé pour le convoyage de marchandise, qui se dirigeait en sens inverse.
Pour des raisons encore obscures, en attendant les conclusions de l’enquête policière, le camion toupie, conduit par Dev Kumar Goomah, 30 ans, de Poste de Flacq, et l’autre poids lourd, avec au volant Anwar Moosah de Vallée-Pitot et également deux helpers à son bord, devaient se percuter de plein fouet.
L’ampleur des dégâts sur les parties avant des deux véhicules témoigne de la violence inouïe de cet impact qui a rendu la circulation difficile sur ce tronçon de route dans l’Est de l’île hier après-midi. Devant cette image effroyable, les premiers badauds arrivés sur les lieux devaient craindre le pire quant au sort des occupants des deux véhicules. Mais fort heureusement aucun mort n’était à déplorer.
Les quatre blessés devaient être évacués de toute urgence par le SAMU vers le centre hospitalier de Flacq. L’état de deux d’entre eux n’inspire pas de grandes inquiétudes. Ainsi, un des deux aide-chauffeurs d’Anwar Moosah et le chauffeur Dev Kumar Goomah ont obtenu l’autorisation de regagner leur domicile.
Par contre, l’état de santé des deux autres victimes est sujet à des préoccupations. Le chauffeur Anwar Moosah a eu les deux pieds fracturés et a dû subir une intervention chirurgicale hier après midi. L’autre aide-chauffeur du camion immatriculé 7498 NV 11 a été transféré à l’hôpital Jeetoo pour poursuivre ses traitements.
Une enquête policière a été initiée en vue de faire la lumière sur les circonstances exactes de cet accident.