Plus de 3 000 fans sur Facebook, une couverture médiatique internationale, des événements qui regroupent le people mauricien, l’unique Beach Club de Maurice est devenu le lieu convoité du moment. Situé à Bel Ombre, le C Beach Club se veut « the place to Be ». Ce n’est ni un hôtel ni une boîte de nuit. Le Mauricien dévoile ce lieu qui fait tant parler de lui.
Stéphane Dadoune, Resort Manager du C Beach Club, Heritage the Villas et Le Château de Bel Ombre, explique le concept du Club. « Au départ, le C Beach était principalement destiné aux résidents de villas (NdlR : les villas Valriche). Lorsqu’on travaillait sur le concept du C Beach, on s’est dit pourquoi ne pas étoffer la marque Heritage — il y avait un manque : touristes et Mauriciens pouvaient difficilement se côtoyer dans une ambiance détendue et chic. »
Un beach club qui est en harmonie avec son environnement, d’une part semblable au campement pieds dans l’eau typiquement mauricien. D’autre part, avec son cachet local, le C Beach n’a rien à envier à ce qui se fait à l’étranger, comme à Antibes ou encore à Miami. « Lors de la conception, au niveau de l’architecture, on voulait respecter les codes mauriciens du campement mais en le rendant contemporain pour qu’il reste très in. »
Les éléments qui donnent au C Beach le titre de « place to be » : le lieu, la belle plage, la case nautique, les événements tels que Pink Halloween entre autres. De plus, cet endroit convient à toutes les bourses. « Le positionnement par rapport au prix a permis que ce soit très accessible. Une qualité cinq étoiles offerte pour le prix d’un trois. »
« On offre un coin musique (le Chill lounge bar) mais on ne veut pas être perçu comme une boîte de nuit, ce n’est pas ce type de clientèle recherchée », indique le Resort Manager du C beach.
Un endroit sûr où toute la famille peut se divertir.
« La journée est centrée sur la famille, à travers les nombreuses activités qui sont proposées : un teen’s club, des terrains de volley-ball et de pétanque entre autres. » Le C Beach dispose de deux restaurants spécialisés dans la cuisine méditerranéenne. Le premier, Coast, est ouvert toute la journée. Il propose des plats simples de quoi plaire tout le monde, comme des pizzas. Le second, Cyan, offre un menu plus raffiné. À l’intérieur du club, le C Chill. Ce bar a pour spécialité les frozen cocktails. Tout récemment, le C Beach Club a été élu 20e best beach bar au monde par CNNGo.
Ouvert depuis le 14 février, le C Beach compte une clientèle composée de Mauriciens, expatriés et touristes. Stéphane Dadoune se veut rassurant en affirmant que le club accorde toute son importance à la clientèle locale. « D’ailleurs, les Mauriciens sont nombreux à venir ici en famille le week-end », indique-t-il. « Depuis les six derniers mois, la clientèle est régulière car le club est très accessible. Il n’y a pas de sélection de clients et ce n’est pas nécessaire de réserver une table. » Et d’ajouter : « Il y avait déjà une forte demande de personnes qui ne trouvaient pas de divertissements, animations ou de night life appropriés dans les hôtels. Il fallait donc compléter l’offre… »
Javed Vayid, Events Manager du club, s’occupe du calendrier événementiel de l’année. « On organise une soirée chaque mois. La dernière en date, Pink Halloween a eu lieu lundi 31 octobre. Depuis plusieurs mois déjà, on travaille sur la Glam Party qui débutera le 3 décembre pour prendre fin en avril 2012. » Il explique que « quatre duos de djettes françaises seront aux platines durant 12 sessions sur les prochains cinq mois. Le premier duo, Kiss the Girl, sera présent à partir du mercredi 30 novembre. Cette collaboration entre la France et l’île Maurice, est une grosse opération de relations publiques profitable au pays, car plusieurs publications françaises, entre autres, Le Figaro et Le Magazine M du Monde mentionnent cet événement. De plus, les journalistes et groupes de presse internationaux seront présents ce soir-là, ce qui confère un cachet exclusif à l’événement. On a des partenaires prestigieux, tels Mini Cooper, ce qui veut dire que les événements passés ont été très bien perçus… Le concept du C Beach est d’apporter du St-Tropez à l’île Maurice et établir un caractère Côte d’Azur. » Rendez-vous est aussi donné le premier dimanche de chaque mois pour un Sunday Brunch pour profiter d’un buffet ouvert et avoir accès à toutes les activités offertes par le Club.
Et qu’en est-il du double dip recession qui semble affecter l’industrie hôtelière ? Stéphane Dadoune se dit confiant que cela ne gagnera pas le C Beach. « Les 130 Villas Valriche sont terminées, la première phase est finie, la phase de livraison commence – la clientèle pourra profiter du C Beach. D’ailleurs, les chiffres indiquent que l’occupation des hôtels est très bonne. Néanmoins, nous sommes vigilants et prudents. Jusqu’à présent, nous n’avons effectué que 60 % du recrutement. »