L’ancien ministre des Finances, Xavier Duval, a, lors d’une réunion hier dans sa circonscription (N°18), répondu aux critiques du Premier ministre à l’effet qu’il n’aurait rien accompli alors qu’il était en poste comme ministre de l’Intégration sociale. D’emblée, Xavier Duval s’est dit vexé par les propos de Navin Ramgoolam.
Pour lui répondre, le leader du PMSD a énuméré la liste des réalisations alors qu’il était à ce ministère. “Navin Ramgoolam ti dir mwa gard tourism mé pou tir Communication extérieure. Mo pane dakor, lerla mem donn mwa Intégration sociale. Mo finn pran li kouma enn mission”, raconte-t-il.
Ainsi, Xavier Duval rappelle que la somme attribuée par l’État pour les maladies inopérables à Maurice est passée de Rs 200 000 à Rs 500 000, voire à Rs 800 000 dans certains cas. Il a aussi souligné que des crèches ont été construites “partou-partou” et qu’il est dommage que son successeur ait tout fermé. “Nou finn donn Rs 750 par zanfan et Rs 2 550 pou trwa zanfan, a kondisyon ki zot al lékol. Parey pou lozman socio, olyé tol ek dibwa, finn gagn lakaz béton ek twalet, mem si Père Labour trouvé li tipti”, dit Xavier Duval. Et d’ajouter : “Mem si li enn bon kamarad ek mwa, Suren Dayal finn desevwar mwa lor sa point-la. Li pa finn suiv direksion. “
Abordant les logements de la National Housing Development Corporation (NHDC), il a soutenu que grâce aux Rs 200 qu’a contribuées l’État par appartement, la NHDC de Quatre-Bornes est devenue une 5-étoiles. “Auparavant c’était un no-man’s land”, soutient-il.
Venant à l’Ocean Economy, le leader de bleus soutient cette fois que, contrairement aux Seychelles, Maurice a perdu beaucoup de temps en matière de recherche du gaz et du pétrole.
S’agissant de la IIe République, Xavier Duval persiste et signe que Navin Ramgoolam et Paul Bérenger agissent malhonnêtement car ils ne pipent mot sur ce changement majeur qu’ils comptent apporter à la Constitution. “Zot cachotier. Na pa donn baton pou batt zot mem”, a-t-il à l’assistance.
Se référant au clip Viré Mam qui circule sur internet et diffusé dans tous les congrès et autres réunions politiques, Xavier Duval, rappelant que Paul Béranger a formellement déclaré que Navin Ramgoolam “enn danzer pou sa pays-là”, déclare : “Kouma kapav fer konfians enn dimounn koumsa ? Donn li pouvoir en tan ki président pandan set-an ek donn li liminité sivil ek kriminel.”
Prenant auparavant la parole, le candidat MSM Kumaren Chetty s’est longuement appesanti sur la nécessité de garder la Constitution mauricienne telle quelle. Il a exhorté l’assistance à soutenir l’Alliance Lepep pour les prochaines élections et accomplir, par ricochet, un deuxième boum économique.
À noter que le troisième candidat du MSM, Roshi Badhain, était absent pour cause d’engagement professionnel. Il est en déplacement en Angleterre pour le hearing de l’affaire Sheilendra Peerthum v/s l’Independent Commission against Corruption (ICAC) et le Commissioner of Police par les Law Lords du Judicial Commitee of Privy Council prévu en Angleterre demain, 27 octobre.