L’usine de Belle-Vue a produit quelque 84 000 tonnes de sucres spéciaux en 2011 et ce malgré une capacité interne de 70 000 tonnes de sucre. C’est ce qu’indique BVM Infos en décembre dernier. La publication de l’entreprise considère que 2011 a été une année exceptionnelle pour Belle-Vue en matière de production de sucres spéciaux.
Le Factory Manager de Belle-Vue Milling Co. Ltd, Reynolds Laguette, indique que l’usine a obtenu environ 14 000 tonnes de sucre roux d’autres sucreries pour les convertir en sucres spéciaux, qui sont beaucoup plus rentables pour le pays, les planteurs et les producteurs. Ces sucres spéciaux sont vendus par le Syndicat des Sucres à un prix plus intéressant. En 2010, cette usine avait fabriqué les 100 % de sa production en sucres spéciaux. « Si nous avions eu plus de canne, nous n’aurions pas eu besoin d’importer du sucre d’autres sucreries pour atteindre une production de 84 000 tonnes de sucres spéciaux. Cette année, nous espérons en produire autant, sinon plus de sucres spéciaux, que l’année dernière », déclare Reynolds Laguette. Le Factory Manager indique que chaque tonne de sucre importée, convertie en sucres spéciaux, prend autant de temps que le broyage de 100 tonnes de cannes. Pour sa part, le General Manager, Jean Pilot Lagesse, souligne que l’usine a broyé environ 685 000 tonnes de canne pour un taux d’extraction de 10,65 %. Aux champs, cet établissement a produit environ 415 000 tonnes de cannes. Le rendement en sucre a été de 9 tonnes par hectare.
S’agissant des défis pour 2012, le General Manager parle d’une campagne qui débute sur une note préoccupante par rapport à la production de cannes en raison de la sécheresse exacerbée par une réduction du quota d’eau et des récents incendies qui auront certainement un impact négatif sur la croissance de la canne.