Voici vingt ans que le comique Benny Hill ne fait plus s’esclaffer la galerie avec son fameux show télévisuel. Le facétieux Alfred Hawthorn Hill s’est éteint le 19 avril 1992, mais ses frasques auront marqué plus d’un, dont un certain Charlie Chaplin, qui était fan. Hommage à Mr. Hill, vingt ans après sa disparition.
Alfred Hawthorn Hill est né le 21 janvier 1924 à Southampton. Il a travaillé pendant la Seconde Guerre mondiale comme laitier puis opérateur de pont, et finit par mettre un pied dans l’industrie du spectacle en devenant assistant metteur en scène. Inspiré par les vedettes du music-hall britannique, il souhaitait poser sa pierre dans le monde du spectacle. Il choisit de changer son prénom en Benny, en hommage à son comédien préféré, Jack Benny. Ayant le théâtre pour objectif, Benny Hill fut auditionné pour le célèbre Windmill Theatre de Soho, mais ne fut pas engagé.
Son premier rôle dans le théâtre professionnel fut dans Straight Man. Il avait eu d’ailleurs le rôle à la place d’un certain Peter Sellers.
Benny Hill était un travailleur compulsif et avait peu d’amis. Ceux qui l’ont connu disent qu’il se satisfaisait de sa propre compagnie. Il ne s’est d’ailleurs jamais marié. Benny Hill n’a jamais possédé sa propre maison, ni même de voiture, préférant louer un petit appartement dont la proximité avec les studios de Thames Television, où étaient enregistrés ses shows, lui permettait de s’y rendre à pied.
Voyages.
Les voyages étaient le seul luxe qu’il s’autorisait. Benny Hill était devenu un véritable francophile : il visitait fréquemment Marseille et, jusqu’aux années 80, il pouvait apprécier l’anonymat des terrasses des cafés français, les transports publics et socialiser avec les femmes locales. En plus de maîtriser le français, il pouvait aussi parler l’allemand, le néerlandais et l’italien lors de ses voyages.
Il fit une première apparition à la télévision, en 1949, dans l’émission Hi There. Il continua à travailler par intermittence jusqu’à ce que sa carrière décollât avec le Benny Hill Show en 1955 sur la BBC. Il demeura sur la BBC jusqu’à la fin de 1968. Il eut aussi une émission de radio de courte durée, Benny Hill Time, également portée par les ondes de la BBC.
Chaplin.
Son show quitta la BBC pour Thames Television avant de disparaître de l’antenne vingt ans plus tard, en 1989, avec une émission spéciale. On y trouvait à chaque fois les célèbres courses poursuites sur le thème de Yakety Sax, ponctuées par la Lettre à Élise de Beethoven, en accéléré, des tartes à la crème et d’autres formes d’humour potache.
Certains ont accusé le Benny Hill Show de sexisme, et critiqué vivement le fait que Benny jouait un “vieil homme” poursuivant des jeunes femmes dans les endroits publics, un gag récurrent du Benny Hill Show. Benny et son producteur Dennis Kirkland furent surpris de cette interprétation erronée.
Charlie Chaplin était un fan avide du travail de Benny Hill. Benny découvrit que son idole d’enfance était lui-même devenue un fan de lui lorsqu’il fut invité à séjourner dans la maison familiale des Chaplin, en Suisse. Chaplin avait une vaste collection de vidéo de l’oeuvre de Benny.
Défaillance.
La santé de Benny Hill commença à décliner au début des années 90. Il souffrait de problèmes cardiaques. Les docteurs lui avaient préconisé de perdre du poids et lui avaient recommandé un pontage coronaire, mais il avait refusé. Une semaine plus tard, une défaillance rénale fut diagnostiquée.
Benny Hill mourut le dimanche 19 avril 1992, seul dans son appartement, au 7, Fairwater House, Twickenham Road, Teddington, à l’âge de 68 ans. Le mardi 21 avril, ses voisins, inquiets, avaient appelé la police. Ils trouvèrent le corps sans vie de Benny Hill, assis dans son fauteuil devant la télévision. Ironie du sort, le jour de sa mort, un nouveau contrat de Central Independent Television lui était parvenu par la poste. Une thrombose coronarienne semblait être la cause de sa mort. Benny Hill fut enterré au cimetière Hollybrook près de son lieu de naissance, à Southampton.