Paul Bérenger, leader de l’opposition et du MMM juge « surréaliste, très dangereuse et totalement irresponsable » la décision du Premier ministre, le Dr Navin Ramgoolam de quitter, vendredi, le pays pour un voyage d’une semaine à l’étranger au moment même où un membre de son gouvernement a été arrêté, inculpé et libéré sous caution. Pour lui, « seule une personne sans aucun sens de l’Etat est capable d’un tel comportement ». S’il dit « comprendre l’indignation »du MSM quant aux conditions d’arrestation de Mme Maya Hanoomanjee, M. Bérenger estime, néanmoins, que la ministre de la Santé ne saurait demeurer en fonction. Paul Bérenger laisse comprendre que, désormais, la balle est dans le camp de l’une ou l’autre entre Mme Hanoomanjee ou le Dr Ramgoolam: soit, que la ministre choisisse, d’elle-même, de démissionner ou que le chef du gouvernement se décide à la révoquer.