Lors de la fête de fin d’année organisée hier soir par les agents de sa circonscription (Stanley–Rose-Hill), le leader du MMM a affirmé que son cancer de la gorge a complètement disparu et qu’il ne fallait plus s’inquiéter au sujet de sa santé. Il a demandé à ses agents de « se tenir prêts » pour « affronter les prochaines élections » générales, qui selon lui, se tiendront l’année prochaine. En félicitant le conseil municipal pour le « bon travail accompli » durant l’année écoulée, Paul Bérenger a insisté auprès des conseillers sur « l’esprit d’équipe et de solidarité » qui doit primer, ne manquant pas de rappeler l’existence du  “Remake”. Le leader du MMM a précisé deux choses à l’intention des conseillers hier : « la nomination au poste d’adjoint au maire n’est pas une garantie pour accéder, plus tard, à celui du maire » et « être désigné à la fonction de maire ne signifie pas l’obtention automatique d’un ticket aux élections générales ».  Quelque 200 agents de la circonscription ont participé à cette fête, qui a eu lieu au Quorum, à Plaisance, Rose-Hill. Mais l’absence de Mahen Choolun, l’adjoint au maire sortant, ainsi que la majorité des membres de la branche Trèfles, ne sont pas passées inaperçues aux dirigeants du parti et aux invités. Ce qui a donné lieu d’ailleurs à des commentaires… à voix basse !