Paul Bérenger a estimé à Rs 400 M le manque à gagner pour la MRA en raison de « l’ampleur des paris illégaux » dans le pays. Chiffre qu’il a donné en évoquant le dossier de PMU Moris, qui avait l’objet d’une interpellation de Rajesh Bhagwan au parlement la semaine dernière.

Le leader du MMM a déploré que la Speaker n’ait pas autorisé l’opposition à poser toutes ses questions pour un problème « aussi important ». Il a accusé l’actuel gouvernement de faire « exactement le contraire de ce qu’il avait promis » de faire à son arrivée au pouvoir, à savoir de « combattre la frénésie des jeux de hasard encouragée par le gouvernement de Navin Ramgoolam ».

Lire l’article au complet dans Le Mauricien du 5 décembre.