Fazila Daureeawoo: "Il ne faut qu'on banalise cette situation"

La vice-Première ministre et ministre des Collectivités locales et des administrations régionales, Fazila Jeewa-Daureeawoo, a annoncé quelque 200 interventions des sapeurs-pompiers à ce matin. C’était lors d’un point de presse à la mi-journée dans les locaux de son ministère à Port-Louis, au Renganaden Seeneevassen Building. Elle regrette que « certaines personnes soient en train de prendre ce cyclone à la légère et banalisent la situation ». Et de marteler par là même que « le danger que représente le cyclone Berguitta est toujours présent ».

En sus des problèmes d’accumulation d’eau, on note aussi de nombreux appels aux pompiers pour déblayer des branches entre autres. Selon la VPM, « les pompiers continuent de suivre les développements sur le terrain ». Elle a eu une séance de travail avec les officiers de son ministère ainsi qu’avec les sapeurs pompiers hier pour un suivi de près de la situation qui prévaut dans le pays.

« L’alerte trois, c’est aussi plus de vigilance, et notre priorité est de sécuriser la population », a laissé entendre Fazila Jeewa-Daureeawoo. Dans la foulée, elle demande à la population « de suivre l’évolution du cyclone Berguitta malgré l’affaiblissement noté de ce dernier durant les dernières heures ».

En ce qu’il s’agit des drains bouchés en cette période cyclonique, la VPM déplore que « dimounn ankor pe zet salte, plastik, take away, se sa ki ran travay de tout un chacun difisil. »

Au sujet des quelque 630 personnes dans les centres de refuge, elle a souligné que « nou pe fer de sort ki nou kapav amenn tou nou soutien a sa bann dimounn-la. Mo fer enn apel a bann ONG osi pou donn ene koudmin otan ki kapav ».