Même une voiture de police a été prise dans la folie des se eaux

Le préfet de La Réunion a annoncé en début de soirée qu’au vu des derniers bulletins météorologiques, il devrait lever l’alerte orange en fin de nuit.

Mais la prudence restera de mise en cours de nuit et demain matin. Ce sont des vigilances « normales » qui remplaceront les vigilances en cours. Ces mêmes vigilances « fortes pluies », « vent » et « houle », qui, normalement, devraient être levées vendredi matin.

Ce début d’année est aussi exceptionnel en termes de pluviométrie. Avec ces deux épisodes de tempête tropicale avec Ava et Berguitta, le Réunion enregistre un record de pluies en 10 ans avec 2 mètres de précipitations depuis le début de l’année.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pire est donc aussi passé à La Réunion. Berguita est resté à une quarantaine de kilomètres des côtes réunnionnaies et s’éloigne désormais de l’île soeur. Le passage de la forte tempête tropicale a été vécu de manière très contrastée sur l’île. Au nord, rien d’alarmant, tandis que le sud a été littéralement submergé par les eaux. Pluies, crues, submersion…

Finalement les réunionnais semblent avoir plus souffert que les mauriciens: rivières en crue, radiers submergés, des rafales atteignent 100 km/h sur certains points du littoral et jusqu’à 140 km/h sur les hauteurs, un disparu, 15 000 personnes sans électricité.