Une centaine d’entreprises participent à l’exposition commerciale, Best Of India, au Freeport, à Mer Rouge, organisée par Island Filmworks Ltd. Elle est ouverte jusqu’au 26 mai de 10 h à 22 h.
Des produits pharmaceutiques aux meubles en passant par le textile, les travaux d’art, les produits cosmétiques, l’astrologie ou les épices, Best Of India brasse large. Cette exposition veut surtout montrer ce que les entreprises indiennes produisent de mieux.
Selon Sly Bhunjun et son frère Billy, « l’Inde est un partenaire à long terme qu’on ne peut plus négliger ». L’inde est en train de conquérir des places fort longtemps réputées imprenables. Il y a aussi des produits traditionnels qui ont déjà fait une percée inexorable à Maurice tels les saris et les churidars. Un événement haut en couleur mais qui prend une tournure commerciale importante.
Le stand Nature’s Essence, dirigé par Saurabh Nanda de New-Delhi, est la vedette incontestée de la foire Best Of India. Populaire auprès du grand public, le stand attire un nombre incroyable de femmes voulant se faire une beauté grâce à des produits cosmétiques qui ont fait leur preuve dans plus de 25 pays. Nature’s Essence propose plus de 500 produits pour le nettoyage facial, les cheveux, l’élimination des pigmentations, les crèmes solaires, les crèmes pour augmenter le volume des seins et les produits pour stimuler les relations sexuelles.
L’exposition Best Of India possède également une galerie d’art où sont exposées les oeuvres de Nitin et Loveleen. Ces artistes très réputés dans leur pays ont réalisés des oeuvres pour des compagnies indiennes et également pour la vedette du sud de l’Inde, Rajni Kant. Leurs travaux représentent des cocktails d’où émergent des messages. « The cocktail and wine series glass » réalisé sur des canevas dépeint les émotions de la vie. « Life is a mixture of feelings, emotions, love » peut-on lire sur des panneaux accrochés aux cimaises de la salle d’exposition. Dans « The Musical series », les regards des visiteurs sont attirés par un couple exécutant des pas de danses pour évoquer que « without music, life would be a mistake ». Dans les « Khajuraho series », les artistes dépeignent les symboles de l’amour.
Les Mauriciens ont aussi l’occasion de mieux apprécier les facettes de la culture indienne à travers une troupe bollywoodienne, des arts martiaux et un festival culinaire avec la participation des chefs indiens où des spécialités de la cuisine du nord et du sud sont proposées.
Un astrologue invite le public à conjurer le mauvais sort et propose des produits pour chasser les esprits maléfiques.