SINGFAT CHU

Avec moins de 38% des voix, L’Alliance Morisien se retrouve avec 42 députés, soit 60% des sièges dans en Assemblée nationale. Elle a été favorisée non seulement dans l’attribution des sièges First-Past-The-Post (FPTP) mais également pour les sièges Best Losers (BL).
En effet, l’attribution de ces sièges BL aurait dû être comme suit : L’Alliance Morisien 3, L’Alliance Nationale 3 et le MMM 2. Mais pour maintenir l’écart entre les sièges FPTP, l’attribution est recalculée à 4:3:1. La perte du MMM est le gain de L’Alliance Morisien dans ce « zero sum game ».
Une réforme électorale qui
(1) réduit l’écart entre les votes et les sièges ;
(2) enlève la nécessité pour les candidats de déclarer leur appartenance ethnique ;
(3) se traduit par une meilleure représentation de notre société, surtout les femmes ; cela doit être une priorité de nos parlementaires. Ils ne devraient pas tergiverser avant les prochaines élections générales.