Photo de Fabrice Bauluck

Deux médailles d’or, une d’argent et deux de bronze : tel est le bilan de la délégation mauricienne de kick-boxing à l’issue de la 24e édition de la Bestfighter WAKO World Cup. À Rimini en Italie hier après-midi, Fabrice Bauluck et Warren Robertson ont décroché un deuxième sacre consécutif dans cette compétition. Ce qui augure de belles perspectives en vue des championnats du monde prévus en novembre. Cedrick Dinally a de son côté obtenu la médaille d’argent, tandis que Jean-Michel Lisette et James Agathe se sont retrouvés sur la troisième marche du podium.

Serait-ce une nouvelle saison faste pour Fabrice Bauluck ? Après son sacre en full-contact dans la catégorie -54 kg lors de l’étape de la Coupe du Monde tenue en Turquie en avril, le champion du monde en exercice s’est de nouveau retrouvé au premier plan. Une neuvième médaille d’or lors d’une édition de la Coupe du Monde qui ne fait sans doute que décupler sa confiance dans l’optique de décrocher un troisième titre mondial chez les seniors. S’il a évolué en low-kick, contrairement au full-contact en Turquie, Fabrice Bauluck a tout de même justifié les espoirs placés en lui.

Tant et si bien que lors des demi-finales, il prenait la mesure du Français Alexis Armand. Une victoire obtenue à l’unanimité des juges (3-0). Malgré une blessure au pied et à l’épaule, il trouvait par la suite les ressources nécessaires pour venir à bout du Russe Sergei Belik en finale. De son côté, Warren Robertson s’est vite rebiffé après son échec en Turquie. En action en full-contact chez les -54 kg et pour sa première saison chez les seniors, le champion du monde juniors a réalisé l’exploit de mettre à la raison deux Russes. Tout d’abord Dmitri Shakhmukhametov et ensuite Emil Ragimov. Ce qui démontre son énorme potentiel, malgré son jeune âge.

Par contre, James Agathe, de retour à la compétition après une blessure au pouce, s’est arrêté au stade des demi-finales. Vainqueur du Français Jonathan Le Strat en quarts de finale vendredi, il s’est par la suite incliné aux points face à l’Ukrainien Arthein Melmyk. Le tireur de la catégorie -81 kg devra désormais retrouver ses repères s’il veut briller aux Mondiaux. Retour à la compétition également pour Cedrick Dinally, qui affrontait le Russe Aleksei Spirin en finale de la catégorie- 54 kg en K1. Il s’inclinait aux points, mais est tout de même appelé à vite retrouver le goût du succès. De son côté, Jean-Michel Lisette, pour son baptême du feu dans une étape de la Coupe du Monde, n’a pu contrecarrer les intentions du Russe Nikita Poleshtuk. Ce combat comptait pour les demi-finales de la catégorie -63,5 kg en low-kick.

Fabrice Bauluck et Warren Roberston se préparent désormais pour les mondiaux low-kick du 19 au 27 octobre en Bosnie.