C’est samedi prochain, 30 mars, que se tiendra la Duchess Of York Cup, première classique de la saison et qui bénéficiera du parrainage des compagnies Bet On Line et Play On Line Ltd. D’emblée, on constate que l’écurie Gujadhur, vainqueur de la dernière édition avec Il Saggiatore, ne sera pas de la partie. La Duchesse, comme s’est souvent le cas, est une course qui ne revient pas nécessairement au meilleur cheval mais au cheval le plus fit. Quelques-uns des prétendants sont arrivés à Maurice alors que la saison battait son plein l’année dernière. Ils sont Code Rock, sur place depuis août dernier, et Polar Bound, Tales Of Bravery et Top Seller qui sont arrivés mi-octobre. Ce qui laisse à penser qu’ils ont eu tout le temps voulu pour s’acclimater aux conditions locales. A titre comparatif, Solo Traveller et Beacon Flare n’ont débarqué que le 23 décembre dernier. A J-6, il est judicieux de vous proposer un survol des forces en présence.
Tales Of Bravery: de la classe à en revendre
Tales Of Bravery est de loin le cheval qui possède le plus de classe du lot. Le coursier de Ricky Maingard nous présente à 6 ans un palmarès fort éloquent. Il compte neuf victoires à son actif et a pris part à neuf courses de Groupe 1 dans son pays d’origine. Produit de Kahal, Tales Of Bravery a déjà pris facilement la mesure d’un certain Pocket Power au pays de Mandela. Il s’est du reste mesuré à pratiquement tous les ténors du turf sud-africain. Sa préparation s’est déroulée essentiellement à la mer et ce n’est que durant la deuxième semaine de mars qu’il est descendu à Port-Louis. A noter que Tales Of Bravery, qui a été acquis pour épauler Ice Axe dans les épreuves aux dotations fort importantes, est arrivé chez nous avec un rating sud-africain de 112, converti en 80. Même s’il a un âge assez avancé, son entourage pense qu’il peut tenir une année de compétition à la faveur d’engagements bien choisis. On peut donc en déduire que la Duchesse est un de ses objectifs.
Solo Traveller offrira-t-il à Geroudis sa première Duchesse?
Solo Traveller, représentant de l’écurie Rousset, a reçu une préparation méthodique et a progressé au fil des semaines. Même s’il ne présente pas un palmarès aussi étoffé que Tales Of Bravery, Solo Traveller est tout aussi un sujet de classe. Il compte quatre victoires sur 1400m et 1600m à son actif. Spécialement acquis pour représenter l’écurie Rousset dans les grandes épreuves, Solo Traveller est monté en puissance à mesure que sa preparation progressait. C’est un cheval très estimé par son entourage et on ose croire que Johnny Geroudis mettra le paquet pour épingler sa première Duchesse, seule classique mauricienne qui manque à son palmarès.
Deux représentants pour Foo Kune
L’écurie Foo Kune sera représentée par deux chevaux, à savoir Top Seller et Glittar Star. Top Seller est un cheval qui devrait faire parler de lui au Champ de Mars. C’est un vainqueur de trois courses en Afrique du Sud et il a eu le mérite de battre un certain Il Saggiatore sur 2000m dans le Cape Derby. Un all rounder, Top Seller s’est montré régulier au training mais a semble-t-il laissé beaucoup de turfistes sur leur faim lorsqu’il a été appelé à démontrer ce dont il est capable. Mais qu’on ne s’y méprenne pas, ce n’est pas la classe qui lui fait défaut. En revanche, son compagnon d’écurie Glitter Star donne l’impression d’avoir bien assimilé sa préparation. Il n’a certes pas la classe des chevaux susmentionnés mais c’est un cheval qui est appelé à grimper les échelons à Maurice.
Polar Bound, le dark horse
Une fois n’est pas coutume, l’écurie Rameshwar Gujadhur aura un partant au départ de la Duchesse. Il s’agit de Polar Bound qui nous est arrivé avec un rating sud-africain de 105, qui a été converti en 75. Un produit de Western Winter, Polar Bound est un six-time winner qui devrait s’illustrer au Champ de Mars. Sa préparation a été quelque peu perturbée en raison d’un début de colique mais il semble remis. Polar Bound, faut-il le rappeler, a été acquis pour offrir à l’écurie Rameshwar Gujadhur sa première classique en huit ans de présence sur le turf. Pourra-t-il réussir là où les Eli’s Connection, Halidom et autres Men Of Rheims ont failli?
Les seconds couteaux
A l’image de l’écurie Rameshwar Gujadhur, l’écurie Maigrot aura aussi un représentant dans la Duchesse. C’est Code Rock qui sera envoyé au front alors que Mining Prospect ne sera pas de la partie. Code Rock, âgé de 5 ans, est un vainqueur de cinq courses sur le continent Noir dont une au Zimbabwe. Importé avec en perspective le Supertote et le Maiden, ce stayer devrait bien se défendre chez nous. Il n’a certes pas la classe d’un Tales Of Bravery ou un Solo Traveller, mais fitnesswise, on ne peut rien lui reprocher.
L’écurie Serge Henry engage Beacon Flare. Cela fait plus de dix ans que cette formation qui, jadis dominait de la tête et des épaules la compétition, n’a plus ramené un vainqueur classique. Beacon Flare est certes moins loti à l’échelle des valeurs, mais à l’image de Code Rock, il a reçu une très bonne préparation. Il a d’ailleurs laissé une belle impression mardi sur le gazon. Mais sur sa valeur intrinsèque, on ose croire qu’il aura à sortir le grand jeu pour damer le pion aux favoris.
L’écurie Merven comptera sur C Major, doté d’un MR de 57 pour défendre ses intérêts. Cheval de moyennes distances, on peut penser qu’il n’aura pas la partie facile à ce niveau, de même que Lancewood (MR 60) de l’écurie Raj Ramdin qui risque de trouver la concurrence un tantinet trop rude.
Tales Of Bravery et Solo Traveller sont les chevaux qui ont fait la meilleure impression à l’heure des galops. Le représentant de Gilbert Rousset, arrivé chez nous fin décembre dernier, a progressé au fil des semaines. Il était du reste sur le gazon mardi dernier où il n’a pas été bousculé par Johnny Geroudis.  Pour sa part, Tales Of Bravery semble avoir bien assimilé sa préparation et a du reste réussi son barrier trial dans un joli style mardi.  La course pourrait se jouer entre ces deux chevaux mais nous conseillerons aux turfistes d’avoir à l’oeil Polar Bound qui peut jouer aux trouble-fêtes.