Hier après-midi, les trois journalistes de L’Express, Nad Sivaramen, Axcel Chenney et Yasin Denmamode, ont été entendus Under Warning dans les locaux du Central CID dans le cadre de la rétractation de Mohamad Husein Abdool Rahim au sujet de l’affidavit de l’opération Dhobi de Klas. Le directeur des publications de ce groupe de presse a été placé en état d’arrestation avant d’être remis en liberté sur parole en attendant la reprise de l’interrogatoire ce matin. Aucune charge n’a été retenue contre les deux autres journalistes, qui sont également retournés ce matin aux Casernes centrales. Cet interrogatoire fait suite aux allégations de manipulation des faits dans un affidavit portées contre eux par le dénommé Abdool Rahim. Ce dernier n’avait pas encore été inculpé provisoirement du délit de Swearing False Affidavits en dépit de ses propres aveux médiatiques, et ceux faits devant les limiers du Central CID sous la supervision de l’assistant commissaire de police Devanand Reekoye.