L’ancien directeur de la State Trading Corporation (STC), Ranjitsing Soomarooah, en liberté conditionnelle et doublement inculpé dans l’enquête du Central CID dans le cadre de la Betamax Saga, était de retour dans la matinée aux Casernes centrales, et ce en compagnie de son homme de loi, Me Rama Valayden. La présence de Ranjitsing Soomarooah dans les locaux du CCID s’inscrit dans le cadre de la reprise de son interrogatoire par les enquêteurs de la police. À la fin de cette séance, Me Rama Valayden a déclaré à la presse que Ranjitsing Soomarooah n’a rien à se reprocher. « Il est clair que mon client n’a rien à se reprocher. C’est un homme intègre et qui a travaillé à la STC pendant des moments très difficiles pour le pays. Il a apporté toute sa contribution. Il est clair et net que ce sera un dossier où il n’y aura rien contre lui. » L’ancien No 1 de la STC est accusé provisoirement d’avoir ourdi un complot et pour avoir accordé un contrat public sans le feu vert du Central Procurement Board. Ranjitsing Soomarooah avait été remis en liberté sous caution après deux nuits en cellule policière et contre le paiement d’une double caution totalisant Rs 50 000 devant le tribunal de Port-Louis.