Le « betting » a volé la vedette au Prime Ministers Question Time (PMQT) avec deux interpellations similaires de Rajesh Bhagwan et Ritesh Ramful sur les nouveaux permis accordés depuis janvier 2015.  Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a indiqué que des permis ont été octroyés dans ce secteur pour « rétablir la justice ». Il a précisé que Me Antoine Domingue, conseiller de la GRA, a estimé que la révocation du permis d’Empowering People de Sandya Boyah était « arbitraire ».
Le Premier ministre a d’abord indiqué qu’en dehors du Casino de Grand-Baie, aucun nouveau permis pour des maisons de jeu n’a été délivré. Le casino a obtenu un permis en janvier 2016 pour opérer 50 « gaming machines ». Il n’y a aucun nouvel opérateur dans ce secteur.
En ce qui concerne le “betting”, le Premier ministre a précisé que la Gambling Regulatory Authority (GRA) a pris des mesures « pour corriger les injustices » qui prévalaient dans ce domaine. Dans ce contexte, un permis pour les paris sur les matches de football à l’étranger a été accordé à SMS Pariaz Ltd. Cette compagnie a obtenu l’aval d’opérer huit « outlets » à travers l’île le 14 décembre 2015. Sir Anerood Jugnauth a indiqué que SMS Pariaz était « la seule grosse compagnie dans ce secteur » à être privée d’un tel permis lors des procédures entreprises en 2013 et impliquant neuf compagnies, et ce en dépit du fait que la compagnie était éligible.
C’est « pour rétablir la justice », a ajouté le Premier ministre, que le nouveau board de la GRA a pris la décision, en octobre 2015, d’octroyer de nouveaux permis. De plus, des permis pour de nouvelles succursales ont été octroyés à Bosco & Co Ltd, Silversports et Value Plus Ltd.
Le Premier ministre a aussi précisé que les permis d’opération de Louis Jocelyn Lee Shim, Empowering People Ltd et Ashley Singh Jankee Ltd ont été rétablis. Sir Anerood Jugnauth a précisé qu’en ce qu’il s’agit d’Empowering People Ltd, le permis avait été révoqué le 11 juillet 2011 pour n’avoir pas versé les gains non touchés au National Solidarity Fund. La compagnie avait cependant fait le nécessaire le 8 avril 2011, soit 46 jours après la notification de la GRA.
Suivant la révocation de son permis, Empowering People Ltd avait décidé de réclamer une Judicial Review en Cour suprême, ce qui a été autorisé par la cour en septembre 2012. En décembre 2015, le conseil légal de la GRA, Me Antoine Domingue, a demandé au board de revoir la décision de l’ancienne équipe. Celui-ci devait même préciser : « I find arbitrary and excessive in the circumstances to have inflicted the ultimate sanction upon the licensee and its employees and has to all intents and purposes imposed a ‘death penalty’ when a 50 000 rupees fine would have sufficed in the circumstances to accomplish the objective of ensuring that a peripheral condition of the licence should be complied which is incidental and peripheral to the regulation and control of the applicant’s gambling activity. » Il a ainsi conseillé au board de la GRA de revoir la révocation du permis et considéré si une amende de Rs 50 000 pouvait être appliquée en vertu de l’article 99(9) de la loi.
D’autre part, les permis des bookmakers Ashley Singh Jankee et Louis Jocelyn Lee Shim ont été rétablis après la “clearance” du Mauritius Turf Club et de la Mauritius Revenue Authority.
Rajesh Bhagwan a demandé au Premier ministre si son Senior Adviser, Dev Beekary, également membre du board de la GRA, s’était personnellement occupé de ce dossier au PMO. Sir Anerood Jugnauth a répondu qu’il n’était pas au courant que son adviser était un « defense counsel ». Le député mauve est revenu à la charge en faisant référence au Budget 2015, parlant de la « nation zougader », qui avait mentionné qu’aucun nouveau permis ne serait octroyé. Il a aussi fait ressortir que parmi ceux ayant bénéficié de ces permis, on compte Michel Lee Shim, « financier » du MSM, et Sandhya Boygah, PPS.
Le Premier ministre a répondu que peu importe la politique du gouvernement, on ne peut aller contre les conseils légaux. Le député de l’opposition a une nouvelle fois fait ressortir que le chairman de la GRA, Me Raouf Gulbul, « était un candidat MSM aux dernières élections ». Il voulait également savoir si Raouf Gulbul avait « déclaré ses intérêts », car il était l’avocat de Michel Lee Shim. Le Premier ministre a indiqué que celui-ci ne s’est pas occupé du dossier.
Le député Soreefan s’est, lui, interrogé sur le nom de la compagnie de Sandhya Boygah, se demandant ce qu’il y avait « d’empowerment » dans le “betting”. La Speaker a déclaré que cette question n’était pas recevable.
Au cours de cette même série de questions, il y a eu des protestations du député Adil Ameer Meea, qui dit avoir levé la main pendant cinq minutes sans être autorisé à parler par la Speaker. Cette dernière lui a demandé d’attendre son tour. Mais lorsqu’elle a donné la parole à un membre de la majorité, il y a eu d’autres protestations dans les rangs de l’opposition. Shakeel Mohamed a alors déclaré : « Li pa pe get par isi ! » Ce à quoi la Speaker lui a demandé de retirer ces propos. Quant à la PPS Sandhya Boygah, elle a gardé la tête baissée pendant toute la série de questions.