Le Rabindranath Tagore Institute (RTI) accueillera une journée consacrée aux chansons folkloriques bhojpuries. Cette initiative du Paramparak lok geet uthan sammittee (Committee for the revival of traditional folk song) verra la participation de 13 groupes de chanteurs locaux. Elle aura lieu ce dimanche 2 juin à partir de 9 heures dans l’auditorium du RTI, à Ilot.
Ils chanteront les treize étapes qui marquent un mariage traditionnel selon la culture bhojpurie du tilock au bidaye, fait ressortir un membre du comité organisateur au Mauricien. Il observe que la tradition se perd et c’est en vue de la préserver que le Paramparak lok geet uthan sammittee a été constitué il y a 18 mois. « The only way to revive the traditional song is through performance where singers can show their talents and listeners can appraise or give their views through critical appreciation », fait ressortir le comité organisateur. Le but est aussi de rendre hommage aux ancêtres venus de l’Inde principalement et qui sont arrivés avec leur culture et leur tradition. Aujourd’hui encore, malgré l’évolution qu’a connue les chansons traditionnelles bhojpuries, les Geet gawaï, le fondement demeure, fait ressortir notre interlocuteur. Selon lui, ces chansons sont fédérateurs. Depuis sa mise en place, il y a 18 mois, poursuit-il, « nous avons identifié les chansons et ensuite composé les groupes ». « It can also be an opportunity for those who want to earn a living by keeping the tradition. »
Selon le comité organisateur, la survie des traditions dépend essentiellement de l’intention de la jeune génération et de leur capacité de pouvoir les transmettre aux futures.
Selon le programme établi, la journée commencera à 9 heures et prendra fin à 14 heures. Les treize groupes qui se succéderont auront chacun un quart d’heure pour leur prestation. Parmi les invités attendus à cette manifestation, l’on compte le Haut commissaire adjoint de la Haute commission indienne, Ashok Kumar.