La Bibliothèque nationale a une nouvelle directrice en la personne de Belinda Ramnauth. L’ancienne Senior Librarian à la bibliothèque Carnegie, à Curepipe, a officiellement pris ses nouvelles fonctions lundi, un an et demi après le départ de Yves Chan Kam Lon à la retraite.
Dans une déclaration au Mauricien, Mme Ramnauth indique que parmi ses priorités figurent les nouveaux locaux pour abriter la BN et les Archives nationales qui étaient, dit-elle, « long overdue ». Selon la nouvelle directrice, la réalisation de ce projet devrait démarrer l’an prochain.
« C’est avec beaucoup de joie que j’accueille cette nomination. De Senior Librarian à directrice de la BN, cela fait un grand changement. Mais l’avantage, c’est que je connaissais déjà le personnel pour avoir été membre du board de la BN depuis quatorze ans. J’espère être à la hauteur et suivre les mêmes directives que l’ancien directeur, M. Chan Kam Lon », déclare Belinda Ramnauth.
Élue par un board indépendant des membres de la BN au ministère des Arts et de la Culture tel que prévu par la loi, Mme Ramnauth entend pousser la réalisation du projet de nouveaux locaux pour la BN et les Archives nationales à Réduit, dont on parle depuis des années. « Le problème d’espace est une priorité. Je suis allée voir le ministre lundi pour évoquer ce problème. D’après les informations que j’ai recueillies, it’s on the good track. Ils avaient d’autres priorités mais la réalisation devrait débuter l’année prochaine ».
Par ailleurs, même si elle dit se donner quelque temps pour prendre ses marques dans son nouveau poste, la nouvelle directrice entend ouvrir davantage la BN au public. « On pourrait par exemple proposer plus de magazines tels Newsweek ». Sa vision d’une Bibliothèque nationale ? « J’ai beaucoup voyagé et récemment j’étais à Vienne. Ici, nous sommes trop invisibles. Ailleurs, en Europe, les gouvernements investissent beaucoup dans les Bibliothèques nationales. Il faut que l’on sensibilise davantage les autorités à ce sujet. Si nous avons le soutien du gouvernement, tout deviendra possible ».
Selon Belinda Ramnauth, si cela fait quatorze ans que la BN existe, « beaucoup ne savent pas ce qu’est une Bibliothèque nationale. Ils ne différencient pas entre bibliothèques municipales et Bibliothèque nationale. Je vais essayer de créer des activités récréatives pour le public ».
Belinda Ramnauth a démarré sa carrière de bibliothécaire à la bibliothèque Carnegie en 1991 et dispense des cours de Library Science à l’Université de Maurice.