Photo illustration

À l’initiative de la commission du Bien-être de la famille de Rodrigues, la Rodrigues Duty Free Paradise (RDFP), à travers la Mauritius Duty Free Paradise (MDFP), et le Forum des femmes entrepreneurs de Rodrigues (FER) ont collaboré pour venir en aide à des écoliers de familles démunies. Avec la rentrée des classes, ces écoliers, au nombre de 250, ont ainsi bénéficié de cartables et sacs pour mettre leur déjeuner.

Lors d’une cérémonie au Centre intégré de la famille à Malabar, ces cartables ont été remis aux parents. La commissaire Franchette Gaspard Pierre Louis a souligné que ce geste de solidarité est une « contribution à l’éducation des enfants ». Pour Patrice Roussety, manager de la Rodrigues Duty Free Paradise, la compagnie a « voulu offrir un soutien aux familles dans le besoin afin de les accompagner dans l’éducation de leurs enfants ». Les parents ayant bénéficié de ce projet ne sont pas bénéficiaires de la National Empowerment Foundation ou d’autres institutions. Ce projet fait suite à une discussion entre Franchette Gaspard Pierre Louis et le Chief Executive Officer de la Mauritius Duty Free Paradise.

Le FER a été mis à contribution afin d’établir une liste, en toute transparence, de parents qui pourraient bénéficier de ce projet. « Ce geste de solidarité est très important parce que cela contribue à l’éducation de nos enfants. Si pour chaque famille, l’éducation est la priorité, tous nos efforts devront être canalisés vers l’éducation. Donc, votre devoir et vos responsabilités, c’est votre famille et vos enfants. Nous souhaitons que pendant cette année, les familles continueront à prendre encore plus de responsabilités pour que leurs enfants aillent plus loin dans leur scolarité », a déclaré Franchette Gaspard Pierre Louis.

Dans le cadre de leur Corporate Social Responsibility, la MDFP et la RDFP ont répondu favorablement à ce projet. « Cela nous fait fort plaisir de participer à ce projet. Nous avons participé déjà avec d’autres institutions dans le domaine du sport, de l’environnement et d’autres items, mais c’est la première fois que nous collaborons avec la commission du Bien-être de la famille sur un tel projet de l’éducation. Nous voulons ainsi montrer notre soutien à toutes ces familles pour leur permettre d’avancer dans l’éducation de leurs enfants. Ça a été pour nous un plaisir d’être partie prenante de ce projet », explique Patrice Roussety, manager de la RDFP. Il a aussi exprimé le souhait que cette collaboration continue l’année prochaine dans le but d’aider d’autres enfants.