La fête Raksha Bandhan a été célébrée vendredi dernier à la prison de Petit-Verger à Pointe-aux-Sables à l’intention des détenus. La cérémonie s’est déroulée en présence du Commissaire des Prisons, des cadres du département ainsi que de 16 soeurs de détenus.
La cérémonie, empreinte d’émotion, qui a été organisée pour la première fois dans le milieu carcéral avec la participation des soeurs des détenus, a été très bien accueillie par les familles. Les soeurs ont eu l’occasion de nouer le rakhi, un petit cordon qui symbolise le lien de fraternité entre frère et soeur, au poignet de leur frère et ont demandé leur protection. Un échange de cadeaux a aussi eu lieu.
Lors de son allocution, le Commissaire des Prisons, Jean Bruneau, a mis l’accent sur l’importance d’organiser de tels événements pour le bien-être des détenus. Il a souligné que la priorité est la réhabilitation est la réintégration des détenus, tout en lançant un appel à ceux-ci pour qu’ils saisissent de telles opportunités pour réintégrer la société.
Les soeurs présentes ont exprimé leur satisfaction quant à l’initiative prise par les Services des Prisons de leur permettre de resserrer les liens de fraternité avec leurs frères. Elles étaient émues et touchées de l’attention du département des prisons vis-à-vis d’elles et des détenus. Toutes les familles présentes ont été unanimes à dire qu’elles croient fermement que de telles initiatives contribueront à la réintégration du détenu dans sa cellule familiale à sa sortie de prison.
La prison de Petit-Verger a organisé tout au long de l’année une série d’événements favorisant le bien-être des détenus tels que la Journée internationale des femmes, la fête des mères, la fête de la musique et la Journée mondiale de l’Environnement.
L’une des priorités des Services des prisons est la réhabilitation des détenus, cela en ligne avec le Plan stratégique de dix ans des prisons qui vise à rehausser les capacités des détenus à travers la formation préprofessionnelle continue et leur permettre d’atteindre l’efficience économique.
Plusieurs cours de formation sont dispensés par des formateurs du Mauritius Institute of Training and Development dans divers domaines tels que la production alimentaire, la pâtisserie, la confection de vêtements, l’élevage, l’ébénisterie et la fabrication de produits métalliques. L’objectif est de donner le maximum d’occasions et de possibilités aux détenus de mettre à profit le temps qu’ils passent en milieu carcéral pour en faire quelque chose de concret pour eux-mêmes.
Une série d’activités positives sont aussi organisées à l’intention des détenus. Outre la célébration des principales fêtes religieuses, toutes croyances confondues, ils bénéficient également des visites des divers corps religieux ainsi que d’ONG qui oeuvrent pour leur réhabilitation.