Le Telugu Saamskrutika Nilayam (TSN) de Maurice et le Smt LRS Jan Kalyan Mandal (Smt LRSJKM) de l’Inde ont organisé conjointement la 12e édition de l’International Yogasana Competition avec la participation des pratiquants du yoga à Maurice et une dizaine venant de Mumbai, Inde. Cette activité comprend deux volets — le premier consacré à des démonstrations et le second à une compétition entre Mauriciens et Indiens venus de Mumbai.
C’est ainsi que des démonstrations ont eu lieu dans toutes les branches de l’International Yoga Healing and Learning Centre à Rose-Hill au siège du TSN à la rue Célicourt Anselme, à Vacoas, à Quatre-Bornes et à Curepipe avec le concours de la délégation dirigée par Smt Sarita Mishra du Smt LRSJKM. La compétition qui a suivi a réuni une cinquantaine de Mauriciens et des membres de la délégation indienne.
Durant son séjour la délégation indienne a été reçue à la haute commission de l’Inde par S.E. Anup Kumar Mugdal qui a été vivement impressionné par une démonstration de yoga à son bureau. Le diplomate s’est empressé à inviter les membres de la délégation à faire une démonstration de leur art dans la classe de yoga à l’Indira Gandhi Centre for Indian Culture, à Phoenix. Les talents dont ont fait preuve les membres de la délégation indienne à cette occasion ont été vivement appréciés.
Le TSN qui est affilié au Smt LRSJKM depuis 2010, compte continuer son association avec cette institution experte dans le yogasana, art que pratiquent même les divinités (Shiva est représenté dans une de ses icônes méditant en posture de yoga). Le président fondateur du TSN, M. Narainsamy Sanyasi, invite tous ceux qui veulent s’adonner au yoga de s’inscrire au centre de Rose-Hill, à la rue Célicourt Antelme. Les cours se dispensent deux fois la semaine à 17 h et les samedis à 8 h.
Au TSN, les cours de yoga sont sous la supervision du professeur S. David Samuel, Yoga Master du Chennai (Inde), de M. Vijay Erriah et de Mme Jyotee Erriah. « De nos jours, avec l’automatisation à outrance, que ce soit à la maison ou sur le lieu de travail, les gens s’exercent très peu », explique M. N. Sanyasi, « et cela n’est pas bon pour la santé, ce qui fait que très vite le corps perd son équilibre. »
Tant au TSN qui a inscrit la promotion du yoga dans sa constitution que dans les autres centres de l’International Yoga Healing & Training Centre, les personnes de toutes les communautés et pratiques religieuses viennent y suivre les cours. En fait, le yoga, qui tire sa source dans la nuit des temps, transcende et précède l’hindouisme.